Un référendum sur le droit de vote des étrangers !

Un référendum sur le droit de vote des étrangers !

08/07/2012 — 18h30
PARIS (NOVOpress) —
Le Bloc Identitaire réclame un référendum sur le droit de vote des étrangers et une pétition “Droit de vote des étrangers : nous voulons que le peuple s’exprime !” est lancée pour l’obtenir.

Dans ses motifs le Bloc explique :

La gauche a gagné les élections législatives. Mais elle a perdu la bataille du droit de vote des étrangers. En effet, elle ne dispose pas au Parlement des 3/5ème d’élus nécessaires au vote d’une réforme de la Constitution, préalable à une loi sur ce sujet.

Le Bloc Identitaire s’en félicite. Pour autant, le débat ne doit pas être esquivé. Le peuple doit pouvoir s’exprimer. Il faut interdire à l’avenir à la gauche, par un vote clair et net, de continuer à entretenir un doute malsain sur ce sujet.

Le vote des étrangers aux élections locales était clairement défendu dans le projet du candidat Hollande. Le président Hollande et son gouvernement avaient affirmé qu’ils le réaliseraient rapidement. Depuis des mois, les socialistes et leurs alliés (politiques ou médiatiques) nous ont expliqué que les Français y étaient favorables.

Nous pensons pour notre part l’inverse. Comme nous, la majorité des Français sont encore attachés au lien entre nationalité et citoyenneté. Un lien fondamental, que la gauche voudrait détruire après avoir déjà brisé celui entre identité et nationalité.
[…]

La pétition se trouve ici.
Elle sera remise à Jean-Marc Ayrault (Premier ministre), François Hollande (Président de la République), Claude Bartolone (Président de l’Assemblée nationale), Jean-Pierre Bel (Président du Sénat).

Et la pétition de conclure : “Ensemble, mettons les socialistes face à leurs contradictions. Forçons-les à consulter le peuple, notre peuple ! Ensemble, exigeons un referendum pour dire définitivement NON au droit de vote pour les étrangers ! Avant que ce soit les étrangers naturalisés par nos gouvernements successifs qui en décident…”

Crédit photo : Rama via Wikipédia, licence CC.