Nissa Rebela-Negresco : la mobilisation paye

Nissa Rebela-Negrescro : la mobilisation paye

06/07/2012 —19h30
NICE (NOVOpress) — L’action menée hier par Nissa Rebela contre le groupe de rap Negresco semble porter ses fruits. En effet, dans un communiqué, les identitaires du Pays niçois indiquent : “Depuis notre conférence de presse ce jeudi matin, de nombreux médias se sont faits l’écho du clip de rap haineux du groupe NEGRESCRO. En mobilisant ainsi les relais médiatiques, nous avons aussi forcé les pouvoirs publics à agir et se positionner. Une enquête de police a été confiée à la Sûreté départementale dans le but d’identifier les auteurs des différentes infractions (routières) émaillant le clip, et – surtout – les porteurs des armes à feu exhibées dans celui-ci.”

Dans ce communiqué, Nissa Rebela affirme vouloir continuer le combat : “Nous attirons à nouveau l’attention des médias et des pouvoirs publics, à la suite de la provocation de NEGRESCRO sur l’église de l’Ariane (où un immense drapeau algérien a été déployé), sur la situation des chrétiens de ce quartier. La possibilité de vivre leur Foi dans la dignité, la tranquillité et le respect doit être assurée. Nous serons particulièrement attentifs à cela. Si désormais l’affaire est sur la place publique – et c’était là notre premier objectif – nous n’en demeurons pas moins vigilants. Nous voulons que la police fasse toute la lumière sur ces armes, nous voulons que ce groupe cesse de sévir dans notre ville, nous voulons que les chrétiens – désormais minoritaires dans le quartier musulman de l’Ariane – soient protégés et respectés. NEGRESCRO BASTA !”

Dans un autre communiqué, Nissa Rebela appelle le maire de Nice à faire son mea culpa. En effet, Christian Estrosi explique qu’il est choqué par le comportement d’un groupe… qu’il soutenait en 2009.