Les délocalisations en Chine ne seraient plus si intéressantes

Les délocalisations en Chine ne seraient plus si intéressantes

04/07/2012 — 14h00
LONDRES (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Civitas, groupe de réflexion britannique, a effectué une intéressante étude sur les délocalisations vers la Chine. Intitulée « Vers la fin du Made in China », l’étude pointe une relocalisation d’industries vers la Grande‑Bretagne. En effet, les produits chinois ont vu leurs prix grimper du fait de l’augmentation des salaires, des problèmes de qualité, du manque d’ouvriers qualifiés en Chine, et des coûts des transports, s’étant envolés ces dernières années à cause de l’augmentation du prix du pétrole. L’étude pointe en outre la faible productivité de la Chine, ainsi que le vol de technologies, rendant les entreprises occidentales de plus en plus méfiantes.

Cette étude confirme le non‑sens du mondialisme sauvage, le principe de base de l’industrie étant, comme le montre l’étude : « proximité, qualité, stabilité ».