La campagne de l’UEFA en faveur d’un football européen sans identité

La campagne de l’UEFA en faveur d’un football européen sans identité

29/06/2012 – 12h00
KIEV (NOVOpress) –
Dimanche soir, en finale de l’Euro, le capitaine de l’Espagne, Iker Casillas et son homologue, Gianluigi Buffon, devraient être de nouveau obligés à lire un message de l’UEFA en faveur du « respect de la diversité », juste avant le coup d’envoi du match Italie-Espagne à Kiev.

La même initiative avait eu lieu dès les demi-finales. Le 27 juin, d’une voix mécanique, Iker Casillas a dû affirmer, micro à la main : « Nous devons notre succès à notre esprit d’équipe et à la diversité de nos origines ». Ajoutant : « Nous sommes contre toute forme de discrimination et sommes fiers de soutenir le message de Respect de la diversité de l’UEFA ». Le lendemain, les deux capitaines de l’Allemagne et de l’Italie ont relayé un discours identique avant le coup d’envoi de la seconde demi-finale au stade National de Varsovie.

Cette action fait partie de la thématique Respect de la diversité pour l’UEFA Euro 2012 et s’inscrit dans la « lutte contre le racisme ». Une campagne où « des observateurs vont relever d’éventuels chants racistes, des slogans d’extrême droite ou d’autres signes de discrimination », tandis qu’un numéro spécial permet de dénoncer « les incidents racistes et discriminatoires ». « Respect », « racisme », « diversité », « discriminations »… Une vraie confusion des genres, savamment orchestrée par une propagande bien huilée de l’UEFA en faveur d’un football sans racines. Car le refus du racisme est tout à fait conciliable avec le respect et la promotion de l’identité des peuples.

Crédit photo : Piotr Drabik via Flickr, licence CC.