Gironde : Les jeunes socialistes voient l’avenir en rose !

Gironde : Les jeunes socialistes voient l’avenir en rose !

25/06/2012 — 14h45
BORDEAUX (NOVOPress via Infos Bordeaux) —
Après la très large défaite de la droite dans le département, les jeunes socialistes de Gironde (MJS) sont gais. En effet, les candidats de la gauche sortent vainqueurs dans toutes les circonscriptions, à l’exception d’Arcachon, où l’UMP Yves Foulon ne l’emporte que d’un cheveu (51,10%), malgré un redécoupage tout à fait favorable.

Dirigés par Laura Slimani (à gauche sur la photo), ces derniers ont publié sur leur site une analyse de la dernière campagne des législatives, et pointent notamment les priorités du nouveau gouvernement. Aucune des priorités fréquemment évoquées par les français n’y apparait. Pas un mot sur le pouvoir d’achat, le terme « chômage » n’étant pas même évoqué. Bien entendu le concept de « dette publique » leur est étranger, et l’on n’y parle pas de « santé », « d’insécurité » ou de « croissance économique ».

Pour ces jeunes de gauche, bien éloignés des préoccupations des plus faibles, le gouvernement doit « sans relâche s’attaquer aux inégalités salariales, à ceux qui diffusent la haine de l’Islam et la xénophobie et à ceux qui cautionnent l’homophobie. Le temps est maintenant venu de s’attaquer fermement aux idées nauséabondes du Front National et de l’extrême droite en déconstruisant une à une leurs propositions moyenâgeuses et en faisant en sorte que leur bail à l’Assemblée nationale soit le plus court possible ».

Très impliqués dans la lutte contre « l’extrême-droite » et pour que le « mariage et l’adoption » soient ouverts aux homosexuels, les jeunes socialistes ont oublié les revendications du peuple. Nulle doute que si les priorités du gouvernement sont les mêmes que celles des amis de Matthieu Rouveyre, la popularité de François Hollande a déjà atteint son plafond.

Enfin, le meilleur pour finir : « C’est la victoire des forces du progrès, du renouvellement et du non-cumul des mandats ». Nous rappelons seulement à nos lecteurs le pedigree de certain des nouveaux élus socialistes, et notamment celui du cumulard de la onzième circonscription de Gironde, Philippe Plisson : Député, maire de Saint-Caprais-de-Blaye, président de la communauté de commune de l’estuaire, conseiller général et vice-président du Smiddest !