Succès du rassemblement identitaire anti-Hollande à Paris hier soir, puis Fabrice Robert agressé

Succès du rassemblement identitaire anti-Hollande à Paris hier soir, puis Fabrice Robert agressé

08/06/12 – 16h50
PARIS (NOVOpress) – Dans un communiqué publié aujourd’hui le Bloc Identitaire a fait état du succès du rassemblement (photos en Une et en bas de cet l’article) organisé hier soir à Paris à deux pas du siège du Parti Socialiste, rue de Solferino dans le cadre de la campagne identitaire “François Hollande n’est pas mon président”. Malgré les pressions du MRAP, qui voulait faire interdire le rassemblement, ce sont près de 150 personnes – et de nombreux journalistes – qui ont participé à cette manifestation unitaire :

“les organisateurs de cette manifestation bruyante, animée et festive, ont d’abord tenu à rappeler que l’objectif n’était en aucun cas de remettre en question la légalité de l’élection, mais bien la légitimité de François Hollande.

Deux orateurs, Thibault Damily, responsable des jeunes militants identitaires parisiens du Projet Apache, et Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, se sont adressés aux spectateurs réunis derrière une grande banderole “Hollande n’est pas mon président”. Ils ont ainsi précisé qu’au delà d’un score assez faible, François Hollande était un président illégitime, car choisi par défaut et porteurs de réformes sociétales inspirées d’un gauchisme libéral totalement archaïque et ultra-minoritaire en France.

C’est ainsi que le droit de vote des étrangers, le mariage et l’adoption par les couples homosexuels, la régularisation des clandestins, l’accélération de l’immigration ont été dénoncés par les intervenants. Pour seule réponse, le public a repris plusieurs slogans, répondant bruyamment par de cinglants “Nous allons résister !” à l’énonciation de chacune de ces réformes.

Succès du rassemblement identitaire anti-Hollande à Paris hier soir, puis Fabrice Robert agressé

Après une animation pyrotechnique, au milieu de dizaines de drapeaux français et parisiens, et ajoutant une note humoristique avec la diffusion par la sono d’un faux discours de François Hollande (fait par un sympathisant imitateur), les manifestants se sont dispersés dans le calme.

Les Identitaires, sachant allier humour et détermination, ont montré par ce rassemblement à deux pas du siège du PS que le gouvernement allait devoir compter sur eux pendant cinq ans pour incarner la résistance en première ligne : qu’ils sachent que nous ne les laisserons pas tuer notre pays et notre peuple !”

 

Dans un deuxième communiqué publié également aujourd’hui le Bloc Identitaire décrit une agression, à l’issue du rassemblement, perpétrée contre 6 identitaires dont Fabrice Robert le président du mouvement :

“Hier soir, à l’issue de la manifestation “Hollande n’est pas mon président” devant le siège du PS à Paris et alors qu’il discutait à la terrasse d’un café avec plusieurs responsables identitaires, Fabrice Robert – président du Bloc Identitaire – a été attaqué par une bande d’une vingtaine de nervis d’extrême-gauche. Pris par surprise, et en infériorité numérique flagrante (à 6 contre 20), les militants identitaires ont repoussé leurs agresseurs et se sont même payé le luxe de les faire courir…

Cette agression, sans casse réelle pour notre président et nos militants heureusement, n’en traduit pas moins un climat délétère. Un climat s’étant aggravé au fil de la campagne des élections présidentielles, et encore durci depuis l’élection de François Hollande le 6 mai dernier.”

Le communiqué conclut par :

“Les bandes d’extrême-gauche tout comme les bandes de racailles (le groupe ayant attaqué nos rassemblements à plusieurs reprises à Paris – toujours sans succès – se situant à la lisière des deux milieux), ainsi que certains groupes islamistes radicaux, semblent considérer que désormais l’impunité leur sera appliquée.

Il est trop tôt pour savoir quelle sera l’attitude du pouvoir socialiste à leur égard. Qu’ils soient en revanche assurés que les militants identitaires (demain comme hier) ne se laisseront pas faire.”

Quelques images du rassemblement.

Succès du rassemblement identitaire anti-Hollande à Paris hier soir, puis Fabrice Robert agressé

Succès du rassemblement identitaire anti-Hollande à Paris hier soir, puis Fabrice Robert agressé

Succès du rassemblement identitaire anti-Hollande à Paris hier soir, puis Fabrice Robert agressé

Fabrice Robert interviewé par des journalistes lors du rassemblement