[Exclusivité NOVOpress] quand des militants UMP créent un faux site FN-Nice pour attaquer une candidate du Rassemblement Bleu Marine !

[Exclusivité NOVOpress] quand des militants UMP créent un faux site FN-Nice pour attaquer une candidate du Rassemblement Bleu Marine !

07/06/2012 — 09h30
NICE (NOVOPress) — Depuis hier, divers comptes plus ou moins anonymes sur twitter tentent de faire connaitre le site www.fn-nice.com.

S’ouvrant sur un sondage étonnant, semblant d’emblée s’attaquer à la notoriété de la candidate du FN-Rassemblement Bleu Marine dans la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes (elle est évoquée entre Jacques Peyrat, l’ancien maire de Nice, et Philippe Vardon, président de Nissa Rebela et membre de la direction du mouvement identitaire), le site reprend les codes esthétiques des sites officiels du Front National. Un compte youtube FN-Nice a même été créé pour l’occasion.

On comprend pourtant très vite qu’il est en fait question pour ce site de s’en prendre à la candidature de Danielle Cardin, présentée comme “une candidate loin de chez nous”. Il est vrai que la malheureuse n’a pas hésité dans la presse à revendiquer son statut de “parachutée” dans la circonscription (un petit saut, elle vient des alentours de Grasse, mais qui compte terriblement dans un territoire aussi enraciné que le haut-pays niçois), et que les interventions vidéos reprises sur le site sont assez déconcertantes. Les autres candidats lui étant opposés dans le débat, les journalistes de Nice Matin et Radio France Bleu Azur, et même l’ensemble de la rédaction de NOVOpress cherchent encore à comprendre ce qu’elle a voulu expliquer concernant le logement social

Cette candidate a finalement été préférée par la direction du Front National à celle de Philippe Vardon, qui avait demandé le soutien du FN (dans le cadre du Rassemblement Bleu Marine). Las, ne souhaitant pas favoriser la candidature de Christian Estrosi en maintenant la sienne, Philippe Vardon avait décidé dans un geste élégant et responsable de se retirer de la course, concentrant son énergie “à soutenir le rassemblement là où il est une réalité effective : dans la 1ère circonscription avec la candidature de Jacques Peyrat”.  Il participe depuis à dynamiser la campagne de Jacques Peyrat, tant sur le terrain que dans le cadre de différentes réunions publiques dans les quartiers niçois.

Cité dans le sondage d’accueil – et même trois fois sur la page centrale du site – de FN-Nice, Philippe Vardon est ici largement instrumentalisé. Se basant sur tout cela, des esprits tordus auraient certainement pu imaginer que le site en question était une vengeance interne au FN, ou même provenait des rangs identitaires. Il n’en est pourtant rien. NOVOpress est en mesure de vous révéler que ce site a été créé par un militant UMP, des Jeunes Populaires précisément, jouissant d’une certaine proximité avec plusieurs élus des Alpes-Maritimes.

Une simple recherche “who is” permet d’identifier la personne ayant déposé le nom de domaine www.fn-nice.com. Il s’agit d’un certain Alexandre Ajacques.

Poursuivant les investigations (à l’aide d’un simple ordinateur et d’une connexion internet, toutes les informations de cet article étant publiques), on peut découvrir grâce à Twitter et Facebook qu’Alexandre Ajacques est en fait un militant des Jeunes Populaires des Alpes-Maritimes.  Un militant très actif puisqu’on peut le voir dans plusieurs réunions (et même carrément sur la scène) , collant des affiches, ou aux côtés de ses dirigeants (avec Eric Ciotti, Benjamin Lancar, Lionnel Luca ou Christian Estrosi). Il est aussi un fervent propagandiste de ses “héros” sur les réseaux sociaux.

Alexandre Ajacques, “propriétaire” du site, aurait-il été aidé dans sa conception par un autre militant des Jeunes Populaires ? Anthony Bressi semble avoir le profil tout indiqué, lui qui se définit sur son compte twitter comme “Développeur web / Infographiste / Community Manager / Présent sur Twitter sous de multiples identités…”. Un geek en somme, qui semble bien être le tout premier à avoir annoncé l’existence du site www.fn-nice.com, pile au même moment que le compte Twitter “Madame Michu” désormais célèbre relai de l’UMP.

Sur les réseaux sociaux toujours, Alexandre Ajacques n’hésite pas à se faire le zélé défenseur de ses chefs, s’en prenant à ceux qui les égratignent… et par exemple à Philippe Vardon ! Dont il semble pourtant si amoureux quand il s’agit de l’utiliser pour dénigrer Danielle Cardin.
Il semble, à en croire les photos, très proche de Christian Estrosi puisqu’on peut les voir partager des moments de complicité comme une petite partie de baby-foot. Alexandre Ajacques – militant UMP et propriétaire du faux site www.fn-nice.com rappelons-le – apparaît aussi comme un proche de Marine Brenier, jeune conseillère municipale de Nice et responsable des Jeunes Populaires 06.

Si proche, qu’elle fut aussi parmi les premières à “retweeter”, c’est-à-dire à relayer donc, l’existence du site www.fn-nice.com et les propos de Mme Cardin que celui-ci rapporte.

Arrivés à ce stade de notre “enquête”, il est clairement établi que ce site a été réalisé par un ou des militants de l’UMP pour plomber un peu plus la candidature de Danielle Cardin (FN) dans la 5ème circonscription, et donc favoriser celle de Christian Estrosi. Nous avons aussi établi qu’il existait entre le propriétaire de ce site, Alexandre Ajacques, et Christian Estrosi ou Marine Brenier une proximité évidente. Que celle-ci (conseillère municipale de Nice, avec une délégation, et conseillère métropolitaine tout de même) ait elle-même relayé très rapidement le faux site ne laisse que peu de doutes sur le fait qu’elle en connaisse l’origine.

Alors que l’affaire des faux-vrais tracts de Mélenchon à Hénin-Beaumont ne cesse de faire l’actualité, il serait désormais de bon ton que Marine Brenier et surtout Christian Estrosi s’expliquent sur l’affaire du faux-vrai site FN de Nice !

Jean Gastaud

PS : Lorsqu’il avait appris que le FN ne soutiendrait pas sa candidature et préférait envoyer Danielle Cardin, Philippe Vardon avait écrit : “Christian Estrosi doit en être ravi”. Interrogeant ce dernier, le quotidien Nice Matin lui avait demandé voici quelques jours : “Philippe Vardon, de Nissa Rebela, a renoncé à vous affronter au profit d’une candidate du FN parachutée : c’est un bonus pour vous ?”. Il semble bien que les attaques de l’UMP contre le FN, relayées par ce faux site, confirment cela. Dans cette campagne, la candidature de Danielle Cardin aura bien été une chance pour Estrosi.