Philémon Lequeux de la Licra du Bas-Rhin : Dieudonné est un primitif de 4000 ans qui n’a évolué dans aucune civilisation

[box class=”info”] Article reproduit avec l’aimable autorisation des “Hussards de la droite strasbourgeoise”. [/box]

A mesure que la date du spectacle de Dieudonné à Strasbourg approche (le 12 juin prochain au Zénith), c’est la foire d’empoigne entre antiracistes, associations juives (Union des Etudiants Juifs de France [voir Novopress ici]), partisans de la liberté d’expression et auto-proclamés experts.

Les politiques s’en mêlent puisque les candidats aux législatives PS et UMP se pressent du coude pour écrire, tempêter et demander l’interdiction de ce spectacle, ce qui en dit long sur la collusion d’intérêts de ces partis et le clientélisme électoral.

Tout cela est bien beau et nous fait doucement rire. Car Dieudonné est le Golem de l’antiracisme mais cela, il ne faudra pas trop l’évoquer, surtout quand on regarde de plus près la sociologie de son public, composé majoritairement de jeunes, d’immigrés de toutes sortes, notamment maghrébins et Africains.

Nous aurions pu observer de loin tout ce beau monde s’écharper mais le hasard a voulu que l’on tombe sur l’interview faite par la chaine Alsace 20, du président de la Licra du Bas-Rhin, Philémon Lequeux (vidéo ci-dessous)

Il se prononce pour l’interdiction du spectacle. Censure quand tu nous tiens. Il faudra un jour parler du rôle de ces associations subventionnées qui jouent les procureurs publics.

Mais le pire n’est pas là ; le pire c’est ce que dit M. Lequeux car il intervient pour « dénoncer les propos surtout antisémites de ce monsieur qui a 4000 ans, c’est un vieillard de 4000 ans, qui n’a pas évolué dans aucune civilisation et qui prétend partager les hommes pour en faire on ne sait quoi ».

Dans le gloubi-boulga de cette interview, qui ressemble à du français, on comprend pourtant l’essentiel. Que M. Lequeux indique tout simplement que Dieudonné M’bala M’bala, métis noir, est resté un primitif et qu’il n’est pas civilisé.

Chacun jugera de la gravité de ces propos assurément racistes et méprisants. Chacun jugera à quelles extrémités l’antiracisme professionnel mène.

[box class=”info”] Source : Hussards de la droite strasbourgeoise [/box]