[Tribune libre] Lettre ouverte aux candidats aux législatives et dirigeants des partis de droite - Par Eric Martin

[Tribune libre] Lettre ouverte aux candidats aux législatives et dirigeants des partis de droite – Par Eric Martin

Mesdames, Messieurs,

La France est majoritairement à droite. Les récentes élections présidentielles l’ont encore confirmé. Malgré cela, le candidat socialiste l’a emporté. Pour une unique raison: les états-majors politiques de droite obéissent aux diktats de la gauche et des médias « bien-pensants » et refusent toute entente entre les différentes tendances de la droite française.

Certes, nous voyons bien qu’il existe des différences entre les programmes du Nouveau centre, de l’UMP, du CNIP ou du FN.

Mais des différences encore plus grandes existent entre l’ex (?) trotskiste Mélenchon, les libertaires du parti prétendument écologiste, et la gauche social-démocrate. Pourtant, ces différences n’empêchent nullement des accords électoraux, nationaux ou locaux.

Il n’est pas tolérable que cette alliance, si facile à gauche, soit interdite à droite. D’autant plus qu’aucun parti de droite ne se réclame d’idéologie ayant causé, comme le communisme, actuellement si bien en cour, des dizaines de millions de morts. Nous dénions absolument à la gauche toute légitimité pour nous donner des leçons de morale dans ce domaine.

Nous ne vous demandons pas de nier vos différences légitimes. Nous vous demandons de constater qu’il existe plus de différence entre un homme de droite et un socialo-communiste qu’entre deux hommes de droite.

Électeurs de droite, nous vous demandons, à vous qui dirigez les formations politiques de droite, et qui êtes élus grâce à nous, de préférer l’entente à droite à l’alliance avec la gauche. Nous ne pouvons pas admettre que la France soit abandonnée à une minorité d’agitateurs sectaires et irresponsables simplement parce que les élus de droite préfèrent obéir à leurs adversaires que suivre leurs électeurs.

Eric Martin

[box class=”info”] Source : Nouvelles de France, site sur lequel on peut signer cette lettre ouverte qui sera remise, ainsi que les prénom et nom de ses signataires, aux états-majors des principaux partis de droite. [/box]