Serbie : on ne plaisante pas avec l'hymne national

Serbie : on ne plaisante pas avec l’hymne national


30/05/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) —
 À dix jours de l’Euro de foot, l’affaire fait grand bruit en Serbie, où le sport, prolongation de la guerre selon l’adage, cristallise toutes les passions.

Siniša Mihajlović

Siniša Mihajlović, sélectionneur de l'équipe nationale serbe. Crédit photo : Roberto Vicario via Wikipédia Commons (cc)

Le sélectionneur de l’équipe nationale serbe, Siniša Mihajlović (photo ci-contre), a en effet exclu l’international Adem Ljajić (maillot violet de l’AC Fiorentina, ci-dessus) après que ce dernier eut refusé d’entonner l’hymne national de la Serbie lors du match amical samedi contre l’Espagne.

L’attaquant du club italien de la Fiorentina a informé le sélectionneur “qu’il n’a pas chanté l’hymne national pour des raisons personnelles et qu’il ne changera pas d’avis, raison pour laquelle Siniša Mihajlović lui a demandé de rentrer à la maison”, a précisé la Fédération dans un communiqué.

Ljajić, qui est musulman, alors que la majorité des Serbes sont chrétiens orthodoxes, doit certainement avoir ses raisons mais celles-ci semblent incompatibles avec l’amour du maillot et le respect des symboles nationaux. Cet épisode sera t-il celui d’une longue série pour marquer l’arrivée récente à la tête de l’équipe de Mihajlovic qui exige de ses joueurs qu’ils suivent un code de conduite strict, avec notamment l’obligation de chanter l’hymne national lors des matches internationaux. Simple bon sens diront certains, aberration raciste et xénophobe doit-on penser en ce moment même au ministère des Sports français.

Les Serbes ne cesseront de nous étonner et à l’heure du délitement des nations et du foot business, ils envoient un signe positif au reste de l’Europe.

Photo en Une : crédit Roberto Vicario via Wikipédia Commons (cc)