Jeu politicien : Nicolas Sarkozy recase ses proches

Jeu politicien : Nicolas Sarkozy recase ses proches

12/05/2012 – 17h00
PARIS (NOVOpress) –
Nicolas Sarkozy est très occupé. A cause de la passation des pouvoirs avec François Hollande le 15 mai ? Ou bien pour préparer son retour au métier d’avocat ? Peut-être, mais il consacre aussi beaucoup de temps à recaser ses ex-conseillers. Selon Europe 1, « pas moins de trois proches du président sortant vont ainsi rejoindre prochainement le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative ». Un conseiller d’ Etat touche un joli salaire d’environ 7 500 euros par mois, payé par les contribuables. D’autres proches de l’UMP et de Nicolas Sarkozy vont devenir également ambassadeurs. Ils gagneront chacun, au minimum et en fonction du lieu d’affectation, un salaire de 18 000 euros par mois.

 D’autres collaborateurs du système vont rejoindre des entreprises privées « à la faveur d’un carnet d’adresses bien rempli », souligne Europe 1. Par ailleurs, Henri Guaino, conseiller spécial et plume de Nicolas Sarkozy, a été investi candidat par l’UMP dans la 3ème circonscription des Yvelines, très marquée à droite. S’il devient député, il devrait toucher un salaire de 13 512 euros bruts par mois, plus des avantages d’un montant de 9 138 euros bruts mensuels : accès gratuit à l’ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d’un abonnement internet…. Quand la politique n’est plus une vocation, mais un métier.

Crédit photo : World Economic Forum, via Flckr, licence CC.