Immigration clandestine : les débarquements continuent, le président tunisien exhorte l’Italie à la patience

Immigration clandestine : les débarquements continuent, le président tunisien exhorte l’Italie à la patience

11/05/2012 – 18h45
ROME (NOVOpress) –
Treize mois ont passé depuis le fameux accord italo-tunisien, qui avait accordé un permis de séjour à tous les clandestins débarqués en Italie, en échange d’une future collaboration entre les deux gouvernements.

À défaut d’action concrète depuis treize mois, le gouvernement tunisien renouvelle ses promesses. Dans un entretien à l’agence de presse italienne AKI, le président tunisien Moncef Marzouqi assure que la Tunisie « collaborera efficacement » avec l’Italie « pour empêcher le phénomène de l’immigration clandestine ».

Marzouqi, qui recevra la semaine prochaine à Tunis le président italien, le vieux communiste Giorgio Napolitano, « exhorte les Italiens et les Européens à comprendre que l’unique solution stratégique pour stopper le problème de l’immigration clandestine est celle du développement de la Tunisie ».

 « Mais cela, a poursuivi le Tunisien, demande du temps, même si je suis certain du fait que la Tunisie ira vers une stabilité toujours plus grande et un accroissement de son développement économique ». En attendant, Marzouqi souhaite que les autorités italiennes réservent « un traitement approprié et humain » aux clandestins tunisiens, et qu’elles « prennent patience dans cette phase difficile ». On peut compter sur le gouvernement Monti pour patienter tout le temps qu’il faudra…

Les débarquements sur les côtes italiennes se succèdent à peu près tous les jours. La Gazetta del Mezzogiorno publie  (copie d’écran en Une) que la nuit dernière un bateau de pêche portant quarante-deux immigrés clandestins a ainsi été intercepté par les gardes-côtes au large de Mazàra del Vallo, dans la province de Trapani en Sicile. À leur arrivée au port, les clandestins ont été immédiatement conduits au centre d’accueil de la ville. « Ce sont tous des hommes, probablement tunisiens ».