Elections municipales au Royaume-Uni : les conservateurs essuient une lourde défaite

Elections municipales au Royaume-Uni : les conservateurs essuient une lourde défaite

08/05/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) –
Les élections municipales partielles organisées jeudi dernier au Royaume-Uni ont vu les conservateurs perdre douze conseils municipaux et quelques 400 élus, alors que l’opposition travailliste mettait la main sur 32 communes.

Seule consolation pour la droite, Londres reste tenue par l’iconoclaste Boris Johnson (photo) qui a résisté de justesse aux assauts de l’ancien maire Ken Livingstone surnommé Ken le Rouge.

Cherchant à tirer des conclusions de cet échec, plusieurs parlementaires ont appelé de leurs vœux une « droitisation » de la politique du gouvernement Cameron. L’UKIP, parti souverainiste de droite, a en effet enregistré les meilleurs résultats de son histoire tandis que les libéraux-démocrates, alliés centristes des conservateurs, s’effondraient.

Le Premier ministre a rejeté ces appels, préférant expliquer que les coupes budgétaires imposées par la crise économique étaient les principales responsables de cette défaite électorale.

Crédit photo : Boris_Johnson via Wikipédia, licence CC.