La porte-parole de François Hollande militait pour maintenir “l’identité marocaine” !

La porte-parole de François Hollande militait pour maintenir “l’identité marocaine” !

29/04/2012 – 18h00
LYON (NOVOpress Lyon) – Jeudi dernier Novopress Lyon citait dans une publication les relations de la porte-parole de François Hollande pour la campagne présidentielle, Mme Najat Vallaud-Belkacem, avec le  “Conseil de la communauté marocaine de l’étranger” (CCME). Celle-ci a indiqué dès vendredi à l’AFP qu’elle faisait partie de ce Conseil depuis décembre 2007 mais qu’elle n’en était plus membre depuis décembre dernier.

J’en ai fait partie de décembre 2007 à décembre 2011: un engagement volontaire et bénévole au service de l’intérêt général et du dialogue entre les cultures, un parmi tant d’autres. Pourquoi le découvrir maintenant à 7 jours d’une élection présidentielle ? Puisque les militants d’extrême-droite, et maintenant l’UMP de Nicolas Sarkozy, ont décidé d’en faire leur obsession à mon égard, il s’agit d’une institution très transparente qui ne vaut pas autant de mystères, et qui rassemble des Marocains qui vivent à l’étranger pour qu’ils apportent leur expérience, leur regard extérieur sur leur pays d’origine“.

Dans un communiqué publié vendredi (le lendemain de la publication de Novopress Lyon), la déléguée générale de l’UMP Valérie Rosso-Debord avait attaqué Mme Vallaud-Belkacem (photo) sur son appartenance à cette instance qui “a pour but de renforcer l’identité marocaine des Marocains de l’étranger, d’émettre des avis sur leur éducation religieuse (en l’occurrence musulmane)“.

Une militante du maintien de l’identité marocaine en France :

Najat Vallaud-Belkacem semble particulièrement ennuyée par cette affaire et sa présentation du “Conseil de la communauté marocaine de l’étranger” est plus que partiale. Elle a milité pendant 4 ans, jusqu’en décembre dernier (donc alors qu’elle était déjà porte-parole de François Hollande) , dans cette instance officielle marocaine dont on trouve dans les buts :
“(…) assurer aux Marocains résidant à l’étranger le maintien de liens étroits avec leur identité marocaine, et plus particulièrement celles relatives à l’enseignement des langues, l’éducation religieuse et l’action culturelle
renforcer la contribution des Marocains de l’étranger au développement des capacités de leur pays d’origine, au développement humain durable et à la modernisation de la société”.

Crédit photo : Parti Socialiste via Flickr, licence CC.