La situation est toujours instable en Syrie

La situation est toujours instable en Syrie

24/04/2012 – 14h45
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) –
La guerre civile entre l’Etat de Bachar el Assad et les milices salafistes est loin d’être terminée en Syrie.

Contrairement à ce qu’on entend dans les médias de l’oligarchie, la situation est naturellement beaucoup plus complexe qu’une révolte populaire contre son pouvoir politique. Ceux qui se font appeler ASL (Armée syrienne libre) continuent de mener leur politique de la terreur en faisant exploser des bombes qui tuent nombre de civils et de soldats et ce malgré le plan de paix proposé par Kofi Annan.

Malgré tout, il semble que le vent soit en train de tourner. En effet le général américain Vincent Brooks a rencontré à Beyrouth des responsables militaires libanais et leur a signifié que les tentatives pour renverser Bachar el Assad étaient en train d’échouer et qu’il faudrait vivre avec une telle Syrie pour les prochaines 40 années. Un constat qui a poussé les Etats-Unis à voter le plan de paix de l’ONU.

Pendant ce temps là, la politique européenne qui a toujours un train de retard sur ces questions stratégiques vient de décréter l’embargo des produits de luxe pour la Syrie et le gel des avoirs en Europe du couple présidentiel, espérant ainsi faire plier la première dame syrienne (photo) ! La perspicacité de ces mesures se passe de commentaires.

Photo : Le président syrien Bachar al-Assad accompagné de sa femme Asma, arrivant à Orly avant d’être reçu par le président français Nicolas Sarkozy le 12 juillet 2008. Crédit photo : Ammar Abd Rabbo via Flickr, licence CC.