Guillaume Peltier au service de Sarkozy ou comment siphonner les voix populistes

Guillaume Peltier au service de Sarkozy ou comment siphonner les voix populistes

24/04/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Selon Guillaume Peltier, l’un des secrétaires nationaux de l’UMP, « la France n’a jamais été à ce point sur les thématiques que nous développons : protection, patriotisme économique, besoin d’autorité ». Dimanche soir, lors de la proclamation des résultats du premier tour de l’élection présidentielle, Guillaume Peltier ajoutait : « Si on n’avait pas parlé d’autorité et de protection, Marine Le Pen serait plus haute ».

Dans un entretien accordé à la Nouvelle République en janvier dernier, Guillaume Peltier, au « sommet de l’UMP », soulignait son ambition d’aujourd’hui et « la préparation de demain », préférant évoquer des « égarements passagers » relatifs à son ex-parcours populiste. Frontiste, mégrétiste, conseiller et principal collaborateur de Philippe de Villiers au début des années 2000… Guillaume Peltier est aimanté par le jeu politicien et les virages à 360 degrés.

Le porte-parole de Nicolas Sarkozy incarne l’ambition politicienne de droite, celle de tous les reniements afin de toucher du doigt les ors de la République. Comme Patrick Buisson, l’autre conseiller de l’hôte de l’Elysée, le jeune politicien est ainsi chargé de donner un vernis populiste à Nicolas Sarkozy. Pas sûr que les électeurs du Front national tombent dans le panneau comme en 2007.

Crédit photo : UMP Photos via Flickr, licence CC.