Protectionnisme américain, l'exemple de l'ail

Protectionnisme américain, l’exemple de l’ail

17/04/2012 – 18h30
WASHINGTON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) –
Depuis 1994, les Etats-Unis appliquent une taxation sur les importations d’ail frais en provenance de Chine. Une taxation pas anodine puisqu’elle s’élève exactement à 376,67 %.

Les Etats-Unis continuent cependant à importer de l’ail. En 2010 ce sont 75.000 tonnes de ces gousses qui ont traversé les frontières pour une production locale de 170.000 tonnes. La facture s’élève à 130 millions de dollars pour la balance commerciale.

Mondialisation, ouverture des frontières, libre échange : OUI !
Mais pas pour les Etats-Unis…