Les Pays-Bas reviennent sur la libéralisation des drogues

Les Pays-Bas reviennent sur la libéralisation des drogues

05/03/2012 – 08h00
AMSTERDAM (NOVOpress) –
Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais, souhaiterait mettre un frein à la consommation de drogues aux Pays-Bas. Près de quatre millions de drogués viendraient annuellement dans le plat pays pour y fréquenter des coffee-shops où la vente de cannabis est tolérée. « Je pense que d’ici la fin de l’année, ce tourisme malsain aux Pays-Bas réservé aux drogues aura disparu », espère le dirigeant néerlandais. « Nous avons créé un commerce détestable dont nous devons nous débarrasser au plus vite », souligne également Ard van der Steur, membre du parlement.

Le parlementaire constate les dégâts : « Nous sommes maintenant considérés comme le fournisseur officiel de l’Europe et nous n’avons jamais souhaité une chose pareille ! ». Ainsi, les coffee shops pourraient voir leur fréquentation chuter, avec interdiction de faire de la publicité. De plus, ces établissements auront obligation, à partir du 1er mai, de tenir un registre : on y trouvera les noms de tous les consommateurs que la police pourra contrôler à tout moment. Enfin, les coffee shops ne pourront plus être construits à proximité d’établissements scolaires.

Ces mesures marquent un tournant : les autorités néerlandaises constatent ainsi que la légalisation de la consommation du cannabis dans leur pays n’a pas permis de faire baisser la consommation chez les jeunes. Elle a, au contraire, augmenté de 250% chez les adolescents.