Angleterre : Georges Galloway élu grâce aux « valeurs islamiques »

Angleterre : Georges Galloway élu grâce aux « valeurs islamiques »

04/04/2012 – 18h00
LONDRES (NOVOpress) – Victoire écrasante de George Galloway, aux élections législatives partielles de Bradford Ouest (Yorkshire). Le député a vraisemblablement compris comment parler à son électorat. Chronique d’un changement de population qui entraîne un changement profond dans la politique outre-Manche, comme par exemple à Londres où un candidat travailliste a promis « Je ferai de Londres un phare de l’Islam ».

George Galloway (troisième à partir de la gauche sur la photo) est à la tête du “Respect Party”, qui, comme son nom ne l’indique pas, est un parti qui vise tout particulièrement l’électorat musulman, bien que la presse française préfère le présenter comme un « politique qui soutient la cause palestinienne ». Réputé pour son opposition aux guerres d’Irak et d’Afghanistan, ainsi que pour son engagement assumé pour la cause palestinienne, Galloway a obtenu jeudi un succès écrasant aux élections législatives partielles de Bradford ouest, avec 56% des voix, face au candidat du Labour Imran Hussain (difficile dans une telle configuration d’échapper aux conséquences directes d’une politique migratoire : un dhimmi d’un côté, un britannique d’origine immigrée de l’autre).

« C’est la victoire la plus sensationnelle de toutes les élections partielles dans le pays », a-t-il lancé, un « soulèvement » qui va déboucher sur le « printemps de Bradford ».
Cette ville du nord de l’Angleterre abrite l’une des plus fortes communautés sud-asiatiques du pays.

Un tract avait inondé la ville quelques jours avant le vote :

« Dieu sait qui est musulman et qui ne l’est pas.
Permettez-moi de signaler à tous les frères et sœurs musulmans ce que je défends.
Moi, George Galloway, ne bois pas d’alcool et je n’en ai jamais bu. Posez-vous la question de savoir si l’autre candidat [le candidat travailliste], Imran Hussain] dans cette élection peut en dire autant. Moi, George Galloway, me suis battu pour les musulmans au Parlement et à l’étranger toute ma vie, et j’ai payé un prix pour cela. Moi, George Galloway, j’ai été honoré par la plus haute décoration civile du Pakistan. »

Dans ses rassemblements de campagne, il déclarait :

« Je suis meilleur que lui qui est pakistanais [M. Hussain] ne sera jamais. Dieu sait qui est musulman et qui ne l’est pas. Un homme qui ne sort jamais des troquets ne devrait pas pouvoir dire aux gens “votez pour moi car je suis musulman”. Un musulman est capable d’aller, comme je l’ai fait, au Sénat américain et les traiter d’assassins, de menteurs, de voleurs et de criminels. Un musulman est quelqu’un qui n’a pas peur du pouvoir terrestre, mais qui craint le Jour du Jugement dernier. Je suis prêt pour cela, je travaille pour cela et c’est la seule chose que je crains. »
« Nous sommes pour la justice et le haqq
[le concept islamique de la vérité et la justice], vous, comme moi, pour un motif religieux…

Sur les banderoles électorales du parti, les slogans étaient inscrits en ourdou (une des langues officielles du Pakistan), au-dessus de l’anglais.

La presse britannique a fait vendredi ses gros titres évoquant le “coup de tonnerre de Bradford-West”. Galloway a obtenu 56 % des voix, contre 25 % pour Imran Hussein et 8 % pour Jackie Whiteley le candidat des Tories.

Crédit photo : gloucester2gaza, via Flickr, licence CC.