Égypte : le coup de pouce de l’armée en faveur des islamistes

Égypte : le coup de pouce de l’armée en faveur des islamistes

03/03/2012 – 18h00
LE CAIRE (NOVOpress) —
Après avoir mis la main sur le Parlement égyptien (40% des sièges), les islamistes des Frères musulmans visent désormais la présidence. Le premier tour du scrutin présidentiel se déroulera les 23 et 24 mai. Leur candidat, Khairat al Chater, pourra s’y présenter grâce à un sacré coup de pouce de l’armée égyptienne.

Les militaires, au pouvoir en Égypte depuis la chute de Hosni Moubarak en février 2011, viennent en effet d’effacer deux condamnations à des peines de prison infligées à Khairat al Chater. Il pourra donc se présenter à l’élection présidentielle, puisque selon la loi égyptienne, une personne préalablement condamnée ne peut pas occuper un poste officiel.

Le dirigeant des Frères musulmans avait été condamné à cinq ans de prison en 1995 pour avoir ranimé la confrérie interdite. En 2007, Khairat al Chater a de nouveau été condamné à sept ans de prison pour entraînement paramilitaire d’étudiants égyptiens. Il a été libéré suite à la chute d’Hosni Moubarak, après quatre ans et demi passés derrière les barreaux. Le « Printemps arabe », encensé par les médias occidentaux, rime de plus en plus avec islamisme triomphant.

Crédit photo : modenadude via Flickr (cc)