Nicéphore Soglo préfère le Mémorial de Nantes à la Galerie des glaces

Nicéphore Soglo préfère le Mémorial de Nantes à la Galerie des glaces

28/03/2012 – 08h00
NANTES (NOVOpress Breizh) – Le Mémorial de l’abolition de l’esclavage inauguré à Nantes dimanche dernier n’est pas un acte de repentance, mais Nicéphore Soglo, ancien président du Bénin, ne peut retenir une rancœur mal inspirée.

Nicéphore Soglo, maire de Cotonou (photo) et ancien président du Bénin, entretient des liens suivis avec Jean-Marc Ayrault. Il était à Nantes ce week-end pour inaugurer le Mémorial de l’abolition de l’esclavage. Il a tenu des propos (rapportés par Presse Océan) qui dénotent chez cet énarque des connaissances historiques approximatives : « Quand je visite le château de Versailles, je me dis : c’est ici que Colbert produit le Code noir. Quand je marche dans la Galerie des glaces, je pense que le commerce triangulaire a contribué à financer cela. Voilà ce que j’ai en tête à Versailles ! »

Le commerce triangulaire a commencé en France vers 1670, et surtout en 1673 avec la création de la Compagnie du Sénégal. Celle-ci a fait faillite au bout de quelques années sans jamais avoir rapporté d’argent. Jean-Marc Ayrault peut donc en toute bonne conscience rassurer son ami le maire de Cotonou : la construction de la Galerie des glaces datant de 1679-1680, le commerce triangulaire n’a pas financé davantage que la dorure de l’aile d’un angelot. Nicéphore Soglo pourra désormais visiter Versailles sans éprouver de rancœur.

« Sans la traite négrière transatlantique, l’Europe – donc la France – ne se serait pas développée si vite, elle n’aurait pas fait si rapidement sa révolution industrielle », déclare encore Nicéphore Soglo, affirmation plus étonnante de la part d’un économiste, dont les collègues ont souvent relevé, au contraire, les rapports entre révolution industrielle et disparition de l’esclavage. Si l’esclavage favorisait l’industrialisation, le Bénin serait d’ailleurs l’un des premiers bénéficiaires puisque, selon plusieurs ONG, c’est l’un des pays du monde où l’esclavage reste le plus répandu aujourd’hui.