Hommages à Merah : le lien entre immigration, délinquance et terrorisme

Hommages à Merah : le lien entre immigration, délinquance et terrorisme

27/03/2012 – 08h00
CALUIRE (NOVOpress) – 
Depuis la mort de Mohamed Merah, le terroriste islamique de Toulouse et Montauban, les hommages se multiplient en sa faveur dans des foyers à forte concentration extra européenne. Dans la nuit de dimanche à lundi, des graffitis contre la police, la municipalité et à la gloire de Mohamed Merah, ont été écrits sur les murs du quartier de Montessuy à Caluire (Rhône), rapporte Le Progrès.fr. L’auteur, « très défavorablement connu des services de police », avait notamment rédigé un « Merah on t’aime ». De véritables déclarations d’amour pour ce délinquant multirécidiviste aux racines algériennes.

D’autres messages de soutien avaient été tracés, en fin de semaine, sur les murs de la cité des Izards à Toulouse, là où avait grandi Mohamed Merah. Tandis que des femmes musulmanes ont défilé en solidarité avec la famille de l’organisateur des attentats islamiques qui ont traumatisé la France. Autre cité emblématique de l’immigration extra-européenne, la cité des Indes à Sartrouville (Yvelines), où de nombreux tags ont été rédigés : « Vive Merah », « Vengeance », « Nique la kippa », réclamaient-ils. Ce phénomène souligne un lien évident entre immigration, délinquance et terrorisme.

Crédit photo : Siobhán Silke via Flickr, licence CC.