Télévision : « La conspiration » et la justice expéditive des Etats-Unis

Télévision : « La conspiration » et la justice expéditive des Etats-Unis

22/03/2012 – 10h00
WASHINGTON (NOVOpress) –
Diffusé mardi dernier sur Canal +, « La conspiration », le huitième film de Robert Redford, sera de nouveau sur le petit écran le 31 mars (20 :45 Canal+ Cinéma).

Télévision : « La conspiration » et la justice expéditive des Etats-UnisRéalisé en 2011, également disponible en DVD, il retrace le procès qui envoya à la potence les complices de John Wilkes Booth, l’assassin du président Lincoln en 1865. Parmi eux, Mary Surratt, 42 ans, la première femme de l’histoire des États-Unis à être pendue. Cette femme sudiste et catholique tenait la pension où John Wilkes Booth et ses complices ont préparé les attentats contre Abraham Lincoln, le Vice-président et le Secrétaire d’État américain.

Au fil du procès, son avocat Frederick Aiken, un héros nordiste de la guerre de Sécession, réalise que sa cliente est innocente. Le film raconte comment le gouvernement américain décide par tous les moyens (faux témoignages, incarcérations inhumaines, menaces de mort…) de se faire justice. Il rappelle aussi comment l’un de ses nombreux conflits sert de prétexte à une condamnation expéditive. « La conspiration » est terriblement d’actualité : on pense aux « bavures » commises contre les civils en Irak, en Afghanistan ou les massacres à grande échelle de la Seconde Guerre mondiale, perpétrés contre les Japonais et les Allemands, sans aucune justification militaire. Un film à méditer.