Semaine d’action pour un avenir sans pesticides

Semaine d’action pour un avenir sans pesticides

21/03/2012 – 16h30
RENNES (NOVOpress Breizh) – « Construisons un avenir sans pesticides, c’est possible ». A l’occasion des 10 premiers jours du printemps, période de reprise des épandages de pesticides, se tient la 7ème édition de la Semaine pour les alternatives aux pesticides. Une action de sensibilisation importante quand on sait que la France reste le premier pays européen consommateur de pesticides, avec une consommation en hausse, malgré les décisions du Grenelle de les réduire de 50% d’ici 2018.

Conférences-débats, ateliers, marches, projections de films, visites, démonstrations, animations pédagogiques, repas bio, fermes ouvertes, spectacles : près de 700 évènements sont programmés dans 21 pays en vue d’informer sur les risques des pesticides de synthèse, promouvoir les alternatives et mobiliser un public de plus en plus large pour un avenir sans pesticides.

Semaine d’action pour un avenir sans pesticides Née en France, en 2006, à l’initiative de l’association Générations Futures (aujourd’hui coordinatrice de l’opération) et de l’ Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides (collectif de 160 organisations), la manifestation est relayée, cette année, dans au moins 16 pays : en Europe (Belgique, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Espagne), en Afrique (Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Mali, Ouganda, Sénégal, Togo, Maroc, Congo) et pour la première fois dans des pays plus inattendus, comme le Tadjikistan ou l’Iles Maurice.

A Paris un important congrès sur le thème « Pesticides et santé » se tiendra du 23 au 24 au Palais du Luxembourg. Au programme : « Impact des pesticides pendant la grossesse sur le développement de l’enfant ; pesticides et risques sanitaires chez les non utilisateurs ; la question des effets cocktails ; impacts des pesticides chez les professionnels: maladies neurodégénératives et cancers ;comment faire évoluer les pratiques vers des systèmes plus respectueux de la santé et l’environnement, sans mettre en péril l’équilibre économique des entreprises? » Des sujets de réflexion auxquels chercheurs, médecins, agriculteurs, juristes tenteront d’apporter des réponses en proposant des solutions appropriées.

Plusieurs marches symboliques sont par ailleurs organisées en France, dont une qui partira de la Pointe de la Torche à Plomeur (29) le dimanche 25 mars à 14 h. Une campagne d’affichage aura lieu dans tous les parcs et jardins de Paris, un week-end du jardinage écologique est prévu dans les 59 magasins Botanic et la fourniture de 10 000 repas bio dans les cantines scolaires du Var.

Plusieurs manifestations vont être organisées en Alsace sur le thème « les pesticides ont la vie dure, changeons de culture ! », dans les Pyrénées Orientales (« Construisons un avenir sans pesticides, c’est possible»), ainsi qu’en Bretagne, où 48 communes d’Ille-et-Vilaine se sont associées pour différentes actions de sensibilisation aux méfaits des pesticides. La France reste le premier pays européen consommateur de pesticides, avec une consommation en hausse, malgré les décisions du Grenelle de les réduire de 50% d’ici 2018.