Assassinats de Montauban-Toulouse : les amalgames vont bon train

Assassinats de Montauban-Toulouse : les amalgames vont bon train

20/03/2012 – 18h40
TOULOUSE (NOVOpress) –
Le parcours du psychopathe qui a tué trois militaires à Montauban et quatre membres de la communauté juive de Toulouse, déclenche des réactions sordides. Particulièrement à gauche et à l’extrême gauche. Ainsi, la député communiste Marie-George Buffet accuse le Front National d’être au cœur d’un « climat de tension ». François Hollande profite de l’évènement pour y voir « un certain nombre d’esprits chavirés, bousculés par des thèses qui au départ n’ont l’air de rien lorsque l’on met en cause l’étranger, qui finissent par se retourner contre les Français eux-mêmes ». Pourtant, le président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, a mis en garde contre de telles récupérations politiciennes : « Il y a une exigence que nous formulons, c’est qu’il n’y ait aucune tentative d’instrumentalisation ou d’exploitation de ce drame. Cela s’est produit dans le passé ».


Pour sa part, dès lundi soir, François Bayrou a estimé lors d’un meeting à Grenoble que la tuerie de Toulouse s’enracinait « dans l’état d’une société », et a accusé les responsables politiques qui « montrent du doigt » en fonction « des origines » et font « flamber les passions ». La presse turque s’empare également de l’évènement : « Lorsque les dirigeants politiques mettent devant les yeux du taureau l’image de ceux qui diffèrent de la majorité, la violence monte », estime Ergun Babahan, éditorialiste au quotidien Today’s Zaman. Une occasion également pour extrapoler sur la lenteur de l’adhésion de la Turquie à l’Europe, signe que l’Union européenne voit  « dans les musulmans une menace sur la civilisation occidentale », affirme le journaliste.

Ce terrorisme intellectuel vise à multiplier les amalgames afin de paralyser tout débat sur les questions cruciales pour l’avenir de la France et de l’Europe : identité, islamisation, immigration, etc.