Tunisie : « Pas de constitution sans la charia »

17 mars 2012 | Actualité internationale, Actualités

17/03/2012 – 08h00
TUNIS (NOVOpress) –
La loi islamique (charia) étend son ombre en Tunisie. Plusieurs milliers de manifestants ont manifesté hier devant le siège de l’Assemblée nationale constituante à Tunis afin de réclamer l’application de la charia dans la future constitution du pays. « Le peuple veut l’application de la charia de Dieu ! », scandaient les manifestants. Ou encore :  « Pas de constitution sans la charia » et « Ni laïque ni scientifique, la Tunisie est un Etat islamique ».

Ces appels au totalitarisme islamique ont lieu alors que l’Assemblée nationale constituante, sous domination du parti islamiste Ennahda, planche sur un projet de référence à la charia comme « source principale de la législation ». Un nouvel épisode peu reluisant du « printemps arabe », encensé par la presse occidentale l’année dernière.

Crédit photo : Amine Ghrabi, via Flickr, licence CC.

Novopress est sur Telegram !

Newsletter

* champ obligatoire
« Novo » signifie, en latin, « renouveler » ou encore « refaire ». Novopress se donne comme objectif de refaire l’information face à l’« idéologie unique ». Mais ce travail de réinformation ne peut pas se faire seul. La complémentarité entre les différentes plateformes existantes doit permettre de développer un véritable écosystème réinformationnel.