À bout de souffle ! Par Xavier Moreau

À bout de souffle ! Par Xavier Moreau

Tel aurait pu être le thème de la manifestation de l’opposition de rue ce samedi à Moscou, où la police moscovite a généreusement dénombré 10.000 participants. L’absence massive des représentants de la bourgeoisie aisée moscovite, qui composaient d’habitude le ventre mou de la contestation, a permis de mieux contempler le florilège des groupuscules hétéroclites qui forment l’épine dorsale de cette alliance improbable.

Nous avons donc pu observer une fois de plus les anarchistes défiler à côté des communistes et des gauchistes, qui défilaient eux-mêmes à côté des libéraux, défilant eux-mêmes à côté des fascistes, suivis de près, mais pas trop, par les activistes gays, qui arboraient prudemment leurs drapeaux arc-en-ciel. Ksénia Sobchak, la Paris Hilton russe, prit de nouveau la parole et se fit de nouveau siffler copieusement par les nationalistes qui la qualifièrent d’adjectifs, que la décence nous interdit de retranscrire ici.

Beaucoup de badauds, dont l’auteur de cet article, étaient venus assister à cette nouvelle manifestation, qui faute d’empêcher Vladimir Poutine de dormir, pourrait devenir une attraction touristique originale pour le samedi après-midi à Moscou. L’activiste, Sergeï Oudaltsov, a promis que l’opposition réunirait un million de manifestants pour le 1er mai, démontrant ainsi que son « Front de gauche » avait autant d’humour que son homologue français. La conclusion de cette manifestation pourrait tenir dans les deux mots que le nouveau Président russe a adressés à ces mêmes groupuscules le 7 mars dernier : « soyez sérieux ».

Xavier Moreau

[box] Cliquer sur les images pour les agrandir et lire plus facilement les légendes indiquant les drapeaux de différents mouvements, anarchistes, nationalistes, libéraux, gays. [/box]

À bout de souffle ! Par Xavier Moreau

À bout de souffle ! Par Xavier Moreau

À bout de souffle ! Par Xavier Moreau

[box class=”info”] Source : Realpolitik.tv. [/box]