Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Depuis son entrée en campagne, Nicolas Sarkozy multiplie annonces et promesses

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritA l’instar de sa campagne de 2007, le président-candidat nous ressert la même soupe médiatique, parfumée ad nauseam d’effets d’annonce et de promesses électoralistes. Ainsi, jeudi, Nicolas Sarkozy affirmait haut et fort qu’« A la demande de l’Etat français, Arcelor Mittal va investir 17 millions d’euros à Florange », précisant même que : « le deuxième haut-fourneau repartira au deuxième semestre » en soulignant la « volonté absolue » du sidérurgiste indien « de maintenir dans la durée son engagement dans la sidérurgie en général, dans la sidérurgie française en particulier ».

Une annonce tronquée si l’on en juge d’après les réactions de la direction d’Arcelor Mittal… Un porte-parole de l’entreprise a en effet tenu à préciser : « le redémarrage du site de Florange dépendra d’une reprise économique cette année. L’entreprise redémarre le haut-fourneau si la demande est là ». Des déclarations qui nuancent fortement les coups de menton de Nicolas Sarkozy. MSN, principal fournisseur d’accès et portail de la Toile, posait jeudi la question suivante sur son site : « Lejaby, Photowatt, aciérie de Florange… Ces entreprises auraient-elles été sauvées hors période électorale ? ». La réponse des internautes a été sans ambiguïté : « non » à 80 %.

Le président candidat réaffirme également sa volonté d’établir la TVA dite « sociale »… qu’il a rebaptisée, com’ oblige, TVA « anti-délocalisations », sans expliquer en quoi l’augmentation de la TVA combattrait précisément les délocalisations…

Il y a au moins une promesse que Nicolas Sarkozy n’a pas faite : celle de soumettre à un référendum le traité européen de discipline budgétaire en cours d’adoption.… jugeant manifestement le sujet trop « complexe » pour les cervelles des Français. Je cite (en respectant la syntaxe présidentielle) : « S’agissant d’un traité avec 200 articles, je ne vois pas la question claire qu’il y aurait ». Dans un communiqué, Marine Le Pen a immédiatement réagi en qualifiant Sarkozy d’« ennemi » du référendum. Je cite : « En excluant ce matin un référendum sur le Traité européen de discipline budgétaire, Nicolas Sarkozy a rappelé aux Français qu’il était l’ennemi du référendum, malgré toutes les récentes promesses électoralistes ». « Il fait preuve de surcroît, a poursuivi la présidente du Front national, d’un grand mépris pour le peuple français, jugé incapable de s’exprimer sur un sujet trop “compliqué”. Rappelons-lui qu’en 2005, les Français s’étaient exprimés avec une très grande clarté contre un Traité de 448 articles ». Fin de citation

Présidentielle 2012 : les candidats invités au grand oral des francs-maçons, sauf… Marine Le Pen

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe Grand orient de France a invité les candidats à l’élection présidentielle à venir plancher dans son temple de la rue Cadet à Paris (photo). Le grand maître Guy Arcizet a rendu compte de cette initiative mercredi à l’occasion de la parution d’un livre de 360 pages retraçant l’intégralité des débats. François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, François Hollande, Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon (le seul officiellement franc-maçon), Hervé Morin (qui a jeté l’éponge depuis) et Dominique de Villepin sont venus à ces « Grands échanges », empreints de solennité. Nicolas Sarkozy ne s’est pas présenté devant le groupe de pression, puisqu’il n’était pas encore candidat. Comme prévu, seule Marine Le Pen n’a pas été invitée. Une absence qui fait tache quand on sait que la démocratie, la laïcité ou encore les droits de l’homme ont été au centre des débats entre les « frères » et leurs invités…

Hollande annonce vouloir taxer les très hauts revenus : un pas en avant, deux en arrière

Lundi soir, François Hollande a déclenché la surprise en annonçant qu’il entendait alourdir très fortement l’impôt des plus riches. Sa proposition, quelque peu improvisée, a été précisée depuis : il s’agirait de créer une contribution de 75 % du revenu situé au-delà d’un million d’euros par foyer.

C’est une annonce qui vise à reconquérir l’électorat séduit par Mélenchon. Cette promesse ancre en effet Hollande à gauche. A tel point qu’il est raillé par le très centriste Bayrou et amuse la presse internationale avec cette « exception française ». Marine Le Pen, pourtant sur une ligne très sociale, a dénoncé cette proposition comme, je cite : « Complètement absurde et idéologique » ; elle-même souhaite porter le taux maximum à 46 % et rendre l’imposition des revenus plus juste.

En visite à Londres auprès de son homologue travailliste, Hollande a tenu à tempérer ses propos. « I am not dangerous » a expliqué Hollande avec son accent « so frenchie ». Il s’agissait naturellement de rassurer la City. En Grande-Bretagne, la tranche supérieure de l’impôt est taxée à 50% « mais nous n’irions pas au-delà », a précisé Ed Milliband, le chef du Labour.

Le 1er mars, sur Canal+, Mickaël Darmon a vendu la mèche. Le journaliste a en effet déclaré, je cite : « François Hollande, depuis hier, envoie un émissaire secret dans le monde du show-biz et du sport pour dire « on le fera pas ». […] Parce qu’il y a des artistes qui aimeraient bien voter pour François Hollande mais ils sont quand même visés, alors il leur explique depuis hier : « c’est un coup politique contre Sarkozy mais on le fera pas ». » Fin de citation. De toute façon, on n’imagine pas François faire de la peine à son ami Fabius. Lequel François, par ailleurs cumulard d’indemnités de parlementaire et d’élu local, est l’heureux propriétaire, avec Marie-Ségolène Royal, de la SCI La Sapinière dans le très chic 7ème arrondissement parisien. Toutes choses qui ne font pas vraiment de lui un SDF

Dans un communiqué du 1er mars, l’Agrif propose l’abolition de la loi Rocard-Gayssot du 13 juillet 1990

Considérant en particulier, je cite : « Qu’il ne revient à la loi de la République, d’imposer une vérité historique » et « Que l’interdiction de toute autre loi de répression de la négation de quelque autre génocide conduit à une exaspération légitime des ressortissants des autres peuples génocidés tels que les Arméniens, les Cambodgiens ou les Ukrainiens, qui ne sont pas moins dignes de compassion et de mémoire, que le peuple juif ». Fin de citation. L’Agrif propose la reconnaissance par la République Française, je cite : « Du génocide vendéen décidé par le régime de la Terreur », du « génocide des Arméniens et autres chrétiens d’Orient perpétré dans la suite des massacres de l’empire ottoman par le régime des Jeunes-Turcs et parachevé par le régime kémaliste », du « génocide du peuple juif perpétré par le système nazi », des « génocides de classes sociales et de peuples perpétrés par les régimes communistes, et notamment les exterminations des paysans en URSS, des Baltes et des Ukrainiens, des Cambodgiens et autres, tels que désormais recensés dans l’œuvre scientifique du Livre noir du communisme. » [et de] « l’étendue génocidaire des crimes épouvantables perpétrés contre les harkis [et] contre la population des Français d’Algérie. » Fin de citation.

 

MONDE

L’Irlande va organiser un référendum sur le pacte budgétaire européen

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritLe Premier ministre irlandais Enda Kenny (photo) a annoncé mardi devant le Parlement que le peuple irlandais allait voter pour autoriser la ratification du traité. Selon un sondage publié fin janvier, trois quarts des Irlandais souhaitent une consultation populaire sur le pacte : 40 % ont affirmé vouloir voter pour et 36 % contre. Nous le rappelions tout à l’heure, Nicolas Sarkozy a quant à lui annoncé qu’il n’avait nullement l’intention d’organiser un référendum sur ce pacte. Un pacte qui oblige les pays signataires à inscrire dans leur ordre juridique la règle d’or dite « de l’équilibre budgétaire ».

L’Iran lance un avertissement à Israël

Le ministre iranien de la Défense a lancé un avertissement au gouvernement israélien. Après avoir insisté sur le caractère civil et pacifique du programme nucléaire iranien, le ministre prévient que toute attaque de l’Etat sioniste contre des sites nucléaires iraniens entraînerait une riposte violente de l’Iran. Le ministre iranien a déclaré, je cite : « L’Iran ne souhaite pas la guerre. Toutefois, la République islamique a toujours dit qu’en cas d’attaque militaire contre elle, elle se défendrait avec force ».

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritL’Archiduc Georges de Habsbourg-Lorraine dénonce le traitement partial de la Hongrie dans les médias occidentaux

Dans un entretien à Nouvelles de France, l’Archiduc Georges de Habsbourg-Lorraine (photo), petit-fils de l’empereur Charles d’Autriche, dernier roi apostolique de Hongrie, évoque les désaccords entre la Hongrie et l’Union européenne. Selon lui, si la Hongrie est mise au ban de l’Europe, c’est parce que le pays a choisi des positions réprouvées par l’Union sur des débats de société comme l’avortement ou le mariage homosexuel. Le pays de Saint-Etienne paye ainsi au prix fort son courage de ne pas s’inscrire dans le courant dominant en Europe et de respecter sa tradition chrétienne millénaire.

Désinformation également sur les manifestations en Russie

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritA l’approche des élections présidentielles du 4 mars en Russie, les médias occidentaux font dans la poutinophobie compulsionnelle, et ne reculent pas devant la désinformation. Tout au long du mois de février, des manifestations anti et pro-Poutine, ont eu lieu dans les grandes villes de Russie. Le mouvement de contestation est né à la suite des élections législatives de décembre, qui auraient été selon les opposants, entachées de fraudes.

Les estimations par la presse française du nombre de manifestants anti-Poutine en février ont ainsi été largement surévaluées… en reprenant les chiffres des manifestants, tandis que les pro-Poutine étaient sous-évaluées, en deçà des chiffres de la police. C’est grâce aux critiques des médias russes, et de citoyens français vivant en Russie, que l’on a pu constater ces déformations. Le blog d’Alexandre Latsa est entre autre une précieuse source de réinformation au sujet de la Russie.

L’Alliance européenne des mouvements nationaux reconnue comme parti politique

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritJusqu’à présent, l’Alliance européenne des mouvements nationaux n’avait aucune existence officielle aux yeux des institutions européennes. Lors de sa dernière session plénière, le Parlement européen a validé le statut de parti politique à cette formation., ce qui lui donne droit à une dotation de fonctionnement non négligeable pour l’année 2012. Au sein de cette alliance se trouve le Front national représenté par Bruno Gollnisch (photo), le British national party, ou encore le Jobbik hongrois.

Bosnie-Herzégovine : Les catholiques subissent un «nettoyage ethnique»

Benoît XVI s’est déclaré préoccupé pour l’avenir des catholiques en Bosnie-Herzégovine. Il y avait en effet 800.000 catholiques en 1991 dans le pays, il n’en reste plus que 440.000 aujourd’hui. Interrogé par l’association « Aide à l’Eglise en détresse », le cardinal Vinko Puljic, archevêque de Sarajevo, a dénoncé, je cite : « le nettoyage ethnique pratiqué contre les catholiques avec l’approbation tacite de la communauté internationale », affirmant que les musulmans dominent tout et poussent les catholiques à quitter le pays. Selon lui, il est désormais très difficile en Bosnie-Herzégovine de construire de nouvelles églises, alors que « Rien qu’à Sarajevo plus de 70 nouvelles mosquées ont été financées ces dernières années par l’Arabie saoudite ».

La repentance frappe les casernes allemandes

Kiosque Courtois du samedi 3/3/2012 – L’actualité de la semaine en écritQuatre casernes de la Bundeswehr et plusieurs rues ont été débaptisées. Elles portaient le nom de Paul Emil von Lettow-Vorbeck (tableau), légendaire officier colonial sarrois ayant brillamment combattu pour la gloire de l’Europe dans le Sud‑ouest africain, pour la défense de sa patrie en 1914‑1918 et pour le salut de l’Allemagne menacée par le bolchevisme dans les décombres de la vieille Europe. Victimes de l’historiquement correct, les soldats allemands pourront toujours honorer le général von Lettow-Vorbeck en entonnant le Heia Safari, chant de marche de la Schutztruppe.