Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté aujourd’hui par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresnes.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Près de 100 milliards : c’est le coût de l’immigration selon l’Institut de géopolitique des populations.

Pour l’immigration déjà sur place, ce sont 72 milliards dont 5 milliards pour l’immigration clandestine.

Il faut y ajouter les charges notamment d’investissements liées aux 200.000 nouvelles entrées par an. Car les nouveaux entrants accèdent immédiatement aux mêmes avantages économiques et sociaux que les nationaux et les anciens résidents. Et surtout, comme le rappelait le prix Nobel Maurice Allais, il faut investir pour les accueillir : logements, transports, places supplémentaires dans les hôpitaux, les prisons, les écoles, les universités, etc. ; pour faire face aux besoins des 200 000 nouveaux entrants il faut 18 milliards d’euros.

En totalisant le coût de l’immigration déjà installée à celui de l’immigration nouvelle on arrive ainsi à près de 100 milliards, l’équivalent du déficit public. Un beau gisement d’économies dont on parle peu !

Marine Le Pen dénonce le tout halal en Ile -de -France.

Marine Le Pen a déclaré dimanche dernier “Tous les abattoirs d’Ile‑de‑France vendent du halal, sans exception. Que du halal”.

Des propos que le ministère de l’Agriculture et l’association des bétails et des viandes ont remis en cause. Pourtant selon les vétérinaires, pour la France entière cette fois, plus de 60 % des moutons sont abattus sans étourdissement préalable. Et 30 % des bovins. Beaucoup de consommateurs mangent donc halal sans le vouloir et sans le savoir.

Et le halal présente des risques sanitaires ? C’est l’avis du Docteur Jean‑Louis Thillier, auteur de nombreux rapports officiels sur la sécurité sanitaire. Le problème est, je cite : « Celui du non respect des normes d’hygiène, conduisant à une augmentation des contaminations à Escherichia coli, ces terribles bactéries qui provoquent tant d’insuffisances rénales chez les enfants. » Et le docteur vétérinaire d’expliquer : « Au cours de ce type d’abattages rituels, le contenu de l’œsophage et des intestins des animaux risque de souiller la viande, particulièrement les quartiers avant qui finissent dans les steaks hachés. Voilà pourquoi l’étiquetage indiquant comment les animaux ont été abattus est si important. Le consommateur est en droit de savoir. »

Mais le gouvernement s’oppose à l’étiquetage. Oui, à Bruxelles et à Strasbourg, ministres et parlementaires français s’opposent à toute forme d’étiquetage et de traçabilité. Un engagement qu’ils ont pris devant le Conseil français du culte musulman et le Conseil représentatif des institutions juives qui marchent la main dans la main dans cette affaire.

Le 11 novembre sera la journée “en hommage à tous les morts pour la France”.

Le Parlement a adopté définitivement lundi 20 février, la loi instaurant le 11 novembre comme une journée “en hommage à tous les morts pour la France”. Jusqu’à présent, la date de l’armistice de 1918 concernait seulement les victimes de la Première guerre mondiale. Cette loi mémorielle est une manière indirecte de conduire à l’oubli du souvenir des Poilus de 14.

Le feuilleton DSK continue, le PS plonge dans les affaires.

Dominique Strauss Kahn a dû s’expliquer sur les partouzes auxquelles il a pris part, notamment à Paris et à Washington. La justice cherche à déterminer s’il savait que les femmes qui y participaient étaient des prostituées.

L’ancien directeur du FMI aura pu mettre à profit ses 36 heures de garde à vue pour comparer les geôles françaises aux geôles américaines.

Le PS, quant à lui, est rattrapé par les affaires : DSK à Lille, Dalongeville, auteur de la Rose mafia, à Hénin‑Beaumont, Sylvie Andrieux et Guérini à Marseille. Hollande va avoir du mal à dire qu’il n’était pas au courant ! Mais à Marseille, Squarcini, un chef policier proche de Sarkozy, est aussi mis en cause !

Une musique de campagne « made in » Bulgarie.

A la demande de Carla Bruni, c’est le pianiste Laurent Ferlet qui a composé la musique de campagne de Nicolas Sarkozy. Laurent Ferlet est un spécialiste de la bande‑son animalière. Il s’est fait connaître par « Le cri de l’homme des neiges », « Ham un chimpanzé dans l’espace » et « La légende de l’homme‑loutre ». La bande‑son de la campagne Sarkozy a, elle, été enregistrée à Sofia en Bulgarie ; plutôt cocasse comme lieu d’enregistrement pour la musique de tous les prochains meetings du candidat qui promeut le « made in France ».

Kiosque Courtois du samedi Borloo a bu la tasse à Veolia.

Le projet d’installer Jean‑Louis Borloo (photo) à la tête de Veolia, ex Compagnie générale des eaux, a provoqué l’hilarité générale. L’ex avocat d’affaires et ex ministre de l’environnement n’a pas été jugé apte à diriger une entreprise de 300.000 personnes.

Le gouvernement ne veut plus de demoiselles.

Une circulaire émanant des services du Premier ministre a décidé d’interdire dans les formulaires administratifs les termes « mademoiselle », « nom patronymique » et « nom d’épouse ». Une décision qui fait suite à une campagne des associations féministes relayées par Roselyne Bachelot. Allez encore un effort : bientôt les féministes trouveront injuste que seules les femmes soient enceintes…

Nicolas Dupont‑Aignan a été mis à l’amende.

Il avait protesté contre la ratification par l’Assemblée nationale du Mécanisme européen de stabilité, le fameux MES.

Pour dénoncer le nouveau mécanisme européen, Dupont‑Aignan avait brandi un faux chèque géant de 140 milliards d’euros émis à l’ordre de l’Union européenne de la part de Sarkozy, Hollande et Bayrou. Il voulait, je cite : « Montrer le chèque que vont payer les Français, les 140 milliards d’euros supplémentaires de dette pour la France que les députés vont engager pour sauver un système financier à bout de souffle ; les socialistes qui prétendent combattre la finance mais vont s’abstenir sont des pleutres ! ».

Dupont‑Aignan a été rappelé à l’ordre par Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale. Avec à la clef une amende de 1.400 euros, comme le permet le règlement intérieur de l’Assemblée.

L’UMP demande aux patrons de licencier après mai 2012.

Si l’on en croit le magazine Challenges, les patrons de la FNAC et d’Areva auraient reçu des instructions de Xavier Bertrand pour repousser de quelques mois leurs projets de licenciements. Quant aux groupes automobiles PSA et Renault, ils se seraient engagés à ne rien annoncer avant le mois de mai prochain… Etre électeur avant d’être chômeur : une bien maigre consolation !

Présidentielles : le représentant des chasseurs jette l’éponge.

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le paysage s’éclaircit à droite pour Nicolas Sarkozy. Après Christine Boutin et Hervé Morin, c’est au tour de Frédéric Nihous (photo) de renoncer à l’élection présidentielle. Le président de Chasse, pêche, nature et traditions a préféré jeter l’éponge à quelques semaines du scrutin et rejoindre Nicolas Sarkozy. Un choix motivé par « Les difficultés à réunir les 500 parrainages », ainsi que « le blocage des banques qui privilégient les candidats placés haut dans les sondages ». Selon Frédéric Nihous, « l’ostracisme des médias et des sondeurs évincent la ruralité dans le débat public ».

 

Monde

Les chiffres du chômage allemand sont ils truqués ?

Et si le « miracle économique allemand » que l’on veut imposer comme modèle à l’Europe entière était basé sur une série d’impostures ?

C’est en tout cas ce que laisse entendre un article de « Marianne » qui s’appuie sur le témoignage d’une responsable de l’Arbeitsagentur d’Hambourg (l’équivalent allemand du Pôle emploi) pour affirmer que les chiffres du chômage outre Rhin sont largement falsifiés.

« Qu’on arrête de parler de miracle économique. Aujourd’hui, le gouvernement répète que nous sommes aux alentours de trois millions de chômeurs, ce qui serait effectivement historique, mais la réalité est tout autre, six millions de personnes touchent Hartz IV… » affirme notamment cette fonctionnaire. Hartz IV étant l’équivalent de l’indemnité chômage.

Une affirmation confirmée par le quotidien conservateur Die Welt qui assure qu’un chômeur de plus de 58 ans sur deux n’est plus répertorié dans les chiffres de l’Agence fédérale du travail.

La Commission européenne veut couper les vivres à la Hongrie.

Kiosque Courtois du samedi 25/2/2012 – L’actualité de la semaine en écrit La Commission européenne a proposé de suspendre le versement à la Hongrie de presque un demi milliard d’euros provenant du Fonds de cohésion, et ce à partir de 2013. Une décision arbitraire qui vise à obliger le gouvernement Orban (photo de Viktor Orban) à prendre des mesures de correction de son déficit, qualifié d’excessif. Une affirmation des autorités européennes d’une mauvaise foi évidente lorsque l’on sait que le déficit de la Hongrie est l’un des plus faibles d’Europe. Mais il est vrai que la politique identitaire et nationale du gouvernement Orban est politiquement incorrecte.

Face à l’Iran, après la voie diplomatique et avant la voie militaire, l’empire mondialiste essaie la voie financière.

La SWIFT vient de publier un communiqué de presse très intéressant.

Mais diable qu’est que la SWIFT ? Il s’agit de l’organisme qui gère les virements interbancaires dans 210 pays avec 550 millions de virements par mois. La SWIFT a déclaré être prête à supprimer les banques iraniennes de ses circuits informatiques, ce qui empêcherait les transferts d’argent vers l’Iran. Selon l’économiste dissident, Pierre Jovanovic, cette décision de la SWIFT a été prise à la demande des Etats Unis et de l’Union européenne.

Quelle est la conséquence de cette exclusion de l’Iran des circuits informatiques financiers de la SWIFT ? Toujours selon Jovanovic, cela équivaut à une mort lente de la population iranienne, car, ne pouvant plus recevoir de virements étrangers, l’Iran ne pourra plus commercer comme avant ; or un pays dont on décrète la mise à mort n’a qu’une seule alternative : se coucher ou faire la guerre… Une guerre qui est justement souhaitée par les ennemis de l’Iran. La boucle est bouclée.

La Cour suprême israélienne risque de mettre la coalition de Netanyahu en difficulté.

Jugez plutôt : depuis 2002, une loi exempte de service militaire au sein de Tsahal les jeunes juifs orthodoxes qui préfèrent étudier en école religieuse.

Oui mais voilà, la Cour suprême de Jérusalem vient de juger que cette loi n’était plus reconductible, au nom du principe d’égalité devant les devoirs civiques et la solidarité devant l’effort national.

Craignant une explosion de sa majorité et sachant le poids croissant des religieux dans son pays, Netanyahu réfléchit déjà à une nouvelle loi formellement différente mais dont le but serait identique…

Le chiffre de la semaine c’est 150 milliards.

150 milliards, soit 7,5 % du PIB, c’est la facture annuelle du crime en France, évaluée par le professeur Jacques Bichot pour le compte de l’Institut de la justice.

La phrase de la semaine est signée Denis Tillinac.

L’écrivain corrézien, éditeur et journaliste, a déclaré à la télévision, dans l’émission de Robert Ménard : « Un peuple est libre d’accueillir qui il désire et de répudier qui il veut, on a le droit de discriminer ».

La bonne nouvelle.

La bonne nouvelle c’est le centième anniversaire d’Emile Allais, le fondateur de l’école du ski français. 100 ans, mais 100 ans ski au pied.