Cet élu du Front national qui fait son beurre grâce à la viande halal

Cet élu du Front national qui fait son beurre grâce à la viande halal

Mangez-vous halal ? Depuis quelques jours, la polémique autour de la viande halal fait la une des médias français. Le 18 février, Marine Le Pen, présidente du Front National et candidate à l’élection présidentielle de 2012, a jeté un pavé dans la mare en affirmant que la totalité de la viande vendue en Ile-de-France était halal. L’eurodéputé d’extrême droite a annoncé son intention de porter plainte pour «tromperie sur la marchandise».

Pourtant, les propos de Marine Le Pen sont contredits par des professionnels de la viande interrogés par Le Parisien:

«Certes, trois des quatre abattoirs de mammifères d’Ile-de-France (le quatrième est spécialisé dans le porc) pratiquent l’abattage rituel. Toute la viande abattue en région parisienne l’est selon les traditions musulmanes et juives. Ce qui ne signifie pas, comme le laisse entendre Marine Le Pen, que 100% de la viande distribuée est halal.»

De plus, le Front national n’est pas totalement étranger à la viande halal. Al Kanz, site consacré au marché halal, avait révélé en octobre 2011 le cas de Paul Lamoitier, 75 ans. Cet élu du Front national depuis mars 2010, doyen du Conseil régional du Nord-Pas de Calais, est aussi le premier fournisseur halal de cette région du nord de la France.

Début novembre, Les Inrockuptibles ont contacté Paul Lamoitier qui a confirmé sa fonction, précisant qu’il n’abattait pas le bétail et ne servait que de «grossiste».

Paul Lamoitier estime que «ceux qui combattent la viande halal ne la connaissent pas». […]

A l’époque, l’élu du Nord-Pas de Calais avait été soutenu par sa hiérarchie. […]

Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire [avait, lui, déclaré] :

«Il y a une véritable incohérence entre le discours du Front et le profil de cet élu local. Pour nous au sein du Bloc identitaire, consommer du halal c’est financer l’islam et les mosquées.»

[…]
[box class=”info”] Source de ces extraits et article complet sur SlateAfrique. [/box]