L’hebdomadaire VSD condamné pour diffamation envers Marine Le Pen

L’hebdomadaire VSD condamné pour diffamation envers Marine Le Pen

17/02/12 – 15h30
PARIS (NOVOpress)
— L’hebdomadaire populacier VSD a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir publié le 23 décembre 2010 un article diffamatoire sur Marine Le Pen intitulé “Les secrets d’une fille à papa”.

La 17ème chambre du tribunal correctionnel a condamné VSD à une amende de 1000 euros et à verser à Marine Le Pen 2 euros symboliques de dommages et intérêts. En outre, le titre devra s’acquitter de 3.000 euros de frais de justice.

Dans l’article condamné, la revue politiquement correcte dressait un portrait de la présidente du Front National qui la présentait comme une fêtarde, buvant parfois plus que de raison. Ajoutant la vulgarité à la diffamation, le folliculaire ayant commis l’article écrivait même “Paradoxalement, c’est une fille qui aime manger, boire et baiser comme son père“.

S’il n’a pas accordé les 600 000 euros de dommages et intérêts réclamés par l’avocat de Marine Le Pen, le tribunal a estimé que l’article incriminé imputait bien à Marine Le Pen “un comportement excessif et incontrôlé qui apparaît attentatoire à la considération”.

Crédit photo : staffpresi-esj via Flickr (cc)