À Milan, Amir et Ahmez remplacent Charles et Ambroise

À Milan, Amir et Ahmez remplacent Charles et Ambroise

14/02/2012 – 14h00
MILAN (NOVOpress) –
Récemment encore, les prénoms historiques, ceux des saints patrons, étaient un des marqueurs identitaires les plus évidents dans les villes et les provinces italiennes. Les Milanais s’appelaient beaucoup Ambroise (d’après saint Ambroise, évêque de la ville au IVème siècle, qui baptisa saint Augustin) ou Charles (d’après saint Charles Borromée, le grand évêque de la Réforme catholique).

La liste des prénoms de nouveau-nés pour janvier 2012, que vient de diffuser la mairie de Milan, a donc suscité une certaine émotion. « Ambroise et Charles disparaissent, Milan dit adieu à ses prénoms historiques », selon Il Giorno. « Finis Ambroise et Augustin, aujourd’hui les bébés s’appellent Amir », titre Libero.

Les prénoms les plus donnés restent des prénoms italiens mais qui n’ont plus rien de local. Ce sont les mêmes que dans toute l’Italie, Lorenzo pour les garçons et Giulia (comme la fille de Sarkozy) pour les filles. Il n’y a pas un seul Ambrogio ni un seul Agostino, Carlo n’a été donné que deux fois.

Surtout, souligne la mairie, « de ces listes, on a la confirmation plutôt évidente que Milan est en train de changer du point de vue ethnique et religieux. Les prénoms étrangers sont très nombreux et, dans certains cas, ils font directement référence à la religion observée dans la famille. Quelques exemples ? Pour les filles apparaissent Hana Islam Taha Mohamed, Huixuan Jenny, Malak, Eriny Sameh Karim. Pour les garçons il y a Ishayattaha, Amir, Ahmez et Ewan Senethma. Des prénoms absolument inconnus il y a quelques années, mais qui sont en train d’entrer rapidement dans le lexique des Milanais ». Rapidement, en effet.

Crédit photo : Tanzio da Varallo, Saint Charles Borromée donnant la communion aux pestiférés