“War Raok ! La voix de la nation bretonne” fête son douzième anniversaire

“War Raok ! La voix de la nation bretonne” fête son douzième anniversaire

14/02/2012 – 11h50
RENNES (NOVOPress) – Douzième anniversaire pour la revue « War Raok ! La voix de la nation bretonne », qui pour l’occasion sort un numéro au sommaire particulièrement fourni.

War Raok 12 ansDans son éditorial, Patrick Montauzier analyse « le fiasco des “Indignés’ qui se réclament de la morale à deux sous et que la gauche altermondialiste survend dans les médias respectueux et bien pensants », alors que les jeunes Bretons affichent « ouvertement de la sympathie pour les mouvements dits “populistes” ou “ethnistes’ ainsi que pour les mouvements de libération nationale ». Pour l’animateur de la revue, on est en présence « d’un enthousiasme pour une Révolution conservatrice, phénomène européen s’inscrivant de plus en plus aujourd’hui en réaction aux politiques de la table rase ». Il conclut en appelant la jeunesse bretonne à « tourner le dos à ceux qui acceptent d’exister sans être ! »

L’actualité internationale est particulièrement mise en valeur dans cette livraison avec une longue présentation du Vlaams Belang, le mouvement nationaliste flamand. A lire également un papier consacré à l’organisation armée basque indépendantiste Euskadi Ta Askatasuna (ETA.), un autre sur le durcissement de la politique des Pays-Bas en matière de d’immigration et enfin – repris de Novopress Breizh – un portrait d’Alex Salmond, l’homme de l’indépendance écossaise.

Sous le titre « une vie pour l’émancipation nationale de la Bretagne », un très bel hommage illustré est rendu à Yann Fouéré. L’accent y est largement mis sur ses ouvrages, avec de longues citations, pour mieux comprendre la pensée et la philosophie politique de celui qui mit sa vie au service de sa patrie, la Bretagne.

Rappelant  les épopées celtiques qui ont puisé aux mêmes sources du sacré et de l’esprit de la chevalerie, la légende du Saint Graal, Tristan et Iseult, Lancelot du lac et Excalibur, une longue étude est consacrée à la christianophobie, devenue aujourd’hui une sorte de composante culturelle d’une société matérialiste et jouisseuse.

Après le portrait de Dom Godu dans le précédent numéro, War Raok ! dresse celui du cistercien Dom Alexis Presse grande figure du nationalisme breton, pionnier et visionnaire de la lutte contre le déracinement des peuples à l’instar des combats de l’abbé Perrot.

Ti-Breizh, la maison de l’identité bretonne ouverte à Guerlesquin, dans le Trégor,  fait également l’objet d’un article mettant en évidence l’unité des identitaires bretons au sein de l’Emsav. « Que rêver de mieux pour le renouveau d’un peuple aujourd’hui de plus en en menacé. Là où il y a une volonté il y a un chemin. » Une très belle revue, à lire par tous ceux qui s’intéressent à la Bretagne et à l’Europe des peuples.

War Raok
BP 80337 35203 Rennes Cedex 2