Allemagne : forte montée de la criminalité politique étrangère

Allemagne : forte montée de la criminalité politique étrangère

12/02/12 – 17h45
PARIS (NOVOpress) –
« Les étrangers radicaux toujours plus violents ! » C’est le titre du quotidien populaire allemand Bild (12 millions de lecteurs, le journal le plus diffusé dans le monde en dehors du Japon).

En 2011, d’après les informations recueillies par Bild auprès de sources policières, le nombre de crimes et délits politiques commis par des étrangers s’est élevé à 694, soit une augmentation de 30% (162 cas de plus) par rapport à 2010. Une proportion forte, mais non précisée, a été le fait du parti kurde PKK, qui a fait de l’Allemagne un de ses théâtres d’opérations contre le gouvernement turc : en septembre 2011, 30 militants du PKK avaient ainsi envahi le siège de la télévision RTL à Cologne, pour exiger que soit retransmis un appel à la libération de leur fondateur, Abdullah Öcalan, emprisonné en Turquie.

Dans 165 cas, il s’agissait de faits de violences, en augmentation de 54%. Le nombre des blessés dus à la criminalité étrangère à motivation politique est également en forte augmentation : 119 personnes, 40% de plus qu’en 2010.

Interrogé par Bild, Hans-Peter Uhl, responsable pour l’Intérieur de la CSU (la démocratie chrétienne bavaroise, la fraction la plus à droite de l’actuelle coalition d’Angela Merkel), a commenté: « Ces chiffres sont effrayants : des sociétés parallèles continuent à exister. L’intégration ne doit pas échouer ». Uhl réclame donc « plus d’efforts de part et d’autre pour mieux intégrer les immigrés dans la société allemande ». Des propos d’une puissante originalité comme d’un grand courage politique…

Image en Une : copie d’écran de Bild.