Les bals de Vienne exclus du patrimoine de l’Unesco pour « néonazisme »

Les bals de Vienne exclus du patrimoine de l’Unesco pour « néo-nazisme »

24/01/12 – 08h00
VIENNE (NOVOpress)
– On pourrait croire à une plaisanterie mais l’affaire est très sérieuse et montre à quel point la « chasse aux nazis », réels ou supposés, emprunte parfois d’étranges chemins.

Ainsi, la décision de l’UNESCO d’exclure les bals de Vienne mondialement célèbres de la liste du patrimoine culturel de l’Autriche en raison de la popularité qu’ils auraient auprès de “néonazis” peut paraître étrange.

En effet, l’exclusion des bals légendaires, dont l’histoire est vieille de 250 ans, de la liste de l’UNESCO est motivée par le fait que le bal annuel des étudiants attirait, selon certaines informations, un trop grand nombre de représentants des organisations dites « d’extrême-droite ».

C’est notamment sous la pression de l’extrême-gauche et d’activistes « antifascistes » ne supportant pas que des corporations d’étudiants nationalistes puissent s’associer aux célèbres bals que l’UNESCO a pris cette surprenante décision.

Pourtant, selon le règlement même de l’UNESCO, toute organisation peut organiser un bal, pourvu qu’un protocole banal soit respecté.

Les critiques du bal des étudiants et l’intervention de l’UNESCO cherchent à “humilier et à diffamer tous ceux qui ne partagent pas des opinions politiquement correctes” selon Martin Graf, cadre du parti nationaliste FPÖ.

Crédit photo : dalbera via Flickr, licence (cc)