Chypre claquera-t-elle enfin la porte d’entrée européenne à la Turquie ? Par “Politically Incorrect”

Chypre claquera-t-elle enfin la porte d’entrée européenne à la Turquie ? Par “Politically Incorrect”

Après le Danemark qui vient tout juste d’accéder à la présidence européenne pour six mois, ce sera le tour de Chypre -la Chypre grecque, partie sud de l’ile séparée de la partie nord agressée en 1974 par la Turquie, et occupée depuis de manière illégale. Cette présidence est une provocation pour la Turquie, mais il est aussi question de gaz.

Serait-ce au titre d’une solidarité entre orthodoxes que Chypre, qui fait partie des états en faillite de l’UE, vient de bénéficier d’un crédit de 2,5 milliards d’euros de la part de la Russie? Pas seulement, car d’énormes gisements de gaz y ont été découverts, et l’agresseur et conquérant turc aimerait pouvoir unilatéralement décider du tracé des frontières et du partage de cette manne!

Le différent sera de taille. Et ils s’y rajouteront les élections qui auront lieu l’an prochain à Chypre, où aucun candidat ne pourra se permettre de faire cadeau aux Turcs de champs pétrolifères. Il y a donc de fortes chances pour que ce conflit se durcisse et tant que rien ne changera, la Turquie ne pourra pas adhérer à l’UE.

Ceci est évidemment connu à Ankara, où l’on cherche à définir une stratégie pour la suite. La partie nord de l’ile et la Turquie doivent-elles à nouveau se montrer aimables avec les Grecs, ou au contraire durcir sensiblement le ton pour intimider l’UE ? Tous s’interrogent pour savoir quelle sera la meilleure façon de procéder et le quotidien Hürriyet pose la question du remariage ou du divorce, sans apporter de réponse. Politically Incorrect est pour le divorce, pour la bonne raison que nous ne voulons pas accueillir encore 10 ou 15 millions de Turcs en Allemagne. Les chances sont donc bonnes cette année, pour que Chypre mette des obstacles sérieux à l’adhésion de la Turquie à l’UE.

[box class=”info”] Source en allemand : Politically Incorrect [/box]