Radio Courtoisie - Kiosque Courtois - Logo

Kiosque Courtois du samedi 7/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des “Bulletins de Réinformation” de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté par Henri Dubost et Catherine Noailles.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte.[/box]

FRANCE

Le mur des 500 signatures : Marine à la peine.
Kiosque Courtois du samedi 7/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit A l’occasion de la présentation de ses vœux à la presse, jeudi, au siège du Front national à Nanterre, Marine Le Pen a fait part de ses difficultés à réunir les 500 parrainages indispensables pour pouvoir entrer dans la course à l’Elysée. « Si les choses continuent à ce rythme, je risque de ne pouvoir être candidate en avril prochain. Cette vérité, les Français, doivent la connaître », a-t-elle déclaré. La présidente du Front national a fustigé, je cite : « L’état d’esprit antidémocratique de la caste au pouvoir. Ils veulent rester entre eux. Ils refusent de changer les règles du jeu d’un système absurde (…) Si jamais je n’étais pas candidate, a menacé Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy peut faire une croix sur sa réélection ». Le même jour sur France 2, la présidente du Front national a par ailleurs brocardé la tentative du chef de l’Etat de s’approprier le symbole de Jeanne d’Arc. « Il faut qu’il sache que j’ai des convictions plus fortes, que j’ai un cœur plus pur et que j’ai des jambes plus longues, et que par conséquent, il va avoir beaucoup de mal à me rattraper », a ironisé Marine Le Pen. Rappelons que Sarkozy fit un jour cet aveu de taille à Villiers : « Tu as de la chance, Philippe, toi tu aimes la France et ses terroirs, ses paysages, sa culture… Moi, tout cela me laisse indifférent ».

En 2011, les radars automatiques ont rapporté 630 millions d’euros.
C’est ce dont s’est réjoui jeudi le ministre de l’Intérieur Claude Guéant. La France comptait fin décembre 2.080 radars automatiques. 480 appareils ont été installés en 2011, et pour 2012, il est prévu d’en installer 400 supplémentaires.

Sarkozy une fois de plus rattrapé par l’affaire Karachi.
Kiosque Courtois du samedi 7/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le témoignage d’un ancien haut fonctionnaire du ministère de la Défense, relayé dimanche dernier par Libération, relance les interrogations sur le rôle de Nicolas Sarkozy dans un éventuel système de financement illégal de la campagne d’Edouard Balladur, en 1995. Le porte‑parole de Marine Le Pen, l’avocat Wallerand de Saint‑Just, écrit dans un communiqué : « Devant des soupçons de plus en plus lourds, Nicolas Sarkozy doit d’urgence s’expliquer devant les Français, de la manière la plus précise possible, sur ce qu’il faut bien nommer un système Sarkozy ». Selon lui « Le système Sarkozy mêle conflits d’intérêt, corruption et malversations : les Français sont en droit d’en connaître tous les aboutissants, avant de le faire tomber dans les urnes en avril prochain ».

La France maintiendra sa présence militaire en Afghanistan après 2014.
Quelques jours après le décès de deux nouveaux soldats français sur le sol afghan, le ministre de la Défense Gérard Longuet a annoncé que la France maintiendra sa présence militaire en Afghanistan après 2014, date pourtant fixée par le calendrier de l’Otan pour le retrait total des forces combattantes de la coalition. Cette annonce, faite à l’issue d’une rencontre avec le ministre tadjik de la Défense, risque de surprendre et de décevoir aussi bien les civils que les militaires français qui peinent à percevoir le sens de l’engagement de la France dans cette région et les raisons pour lesquelles des soldats français continuent à y laisser leur vie.

Le 6 février, Strasbourg inaugurera le premier cimetière public musulman de France.
Kiosque Courtois du samedi 7/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Strasbourg a consacré 800.000 euros à la création de ce cimetière, dont la municipalité assumera la gestion. Aménagé dans le sud de la ville, le lieu pourra accueillir près d’un millier de sépultures. Il complétera les huit carrés musulmans existant déjà à Strasbourg, mais qui sont saturés.

Pour respecter les rites musulmans, les sépultures du cimetière seront orientées vers la Mecque, une place a été aménagée pour la prière et des salles ont été équipées pour les ablutions.

Claude Guéant drague les musulmans.
Crédité dans les sondages d’un score insuffisant, Nicolas Sarkozy tente le tout pour le tout en lançant son ministre de l’Intérieur à la conquête de l’électorat musulman pour la prochaine présidentielle. Claude Guéant n’avait pas hésité, il y a quelques mois, à copier le discours du Front national afin de séduire les Français tentés par le vote frontiste, déclarant notamment : « Il y a [aujourd’hui] entre cinq et dix millions [de musulmans en France]. Cet accroissement du nombre de fidèles et certains comportements posent problème (sic) ». Téléguidé par l’Elysée, Guéant multiplie à présent les salamalecs auprès des musulmans, affirmant, je cite : « Il faut faire en sorte que les choses se passent au mieux pour l’immense majorité des musulmans qui respectent les règles républicaines et adoptent nos valeurs, qui ont besoin de lieux de culte et d’une compréhension de la société (resic !)». Une stratégie de grand écart entre d’une part, une communauté musulmane qui pèse désormais d’un poids certain sur l’avenir de notre pays, et, d’autre part, les millions de Français séduits par le vote frontiste. A trop vouloir siphonner, l’équilibriste de l’Elysée risque cette fois‑ci de se retrouver cul par‑dessus tête.

L’hôpital public gangrené par les emprunts toxiques.
A l’instar de nombreuses collectivités territoriales, les hôpitaux publics sont au bord de l’asphyxie. C’est le constat d’un rapport de la commission d’enquête sur les produits financiers à risque. Les établissements hospitaliers ont en effet contracté 3,3 milliards d’emprunts toxiques, plongeant nombre d’entre eux dans une crise financière majeure. Pour Frédéric Boiron, président de l’association des directeurs d’hôpital, je cite : « Il était une époque où tout le monde, y compris les autorités publiques, nous encourageaient à financer nos investissements par l’emprunt : le plan Hôpital 2007 en est un exemple ». Parmi les institutions financières incriminées figure en bonne place Dexia qui concentre plus de la moitié des emprunts à risque contractés, suivi de la Banque populaire‑Caisse d’épargne et du Crédit agricole.

Monde

L’Iran menace le détroit d’Ormuz.
« Fermer le détroit est très facile pour les forces armées iraniennes » a déclaré le commandant de la marine iranienne. Le vice‑président, Mohammad Reza Rahimi, déclarait le 27 décembre qu’« aucune goutte de pétrole ne transitera par le détroit » en cas de sanctions de l’ONU. La démonstration de force du 2 janvier atteste de la détermination iranienne. Trois missiles « transportables, précis et de haute capacité de destruction » ont été testés autour du détroit lors de manœuvres navales. Un cinquième de la consommation de pétrole transite par ce détroit.

Afghanistan : les morts sont occidentaux, le pétrole sera chinois.
Le gouvernement afghan a en effet signé un contrat pétrolier avec la Chine qui porte sur un montant de plus de sept milliards de dollars et s’étendra sur vingt‑cinq ans. C’est le premier contrat d’exploration pétrolier majeur de l’Afghanistan. Les Chinois vont exploiter trois gisements de pétrole au nord du pays, le long de la rivière Amu Darya.

Le Japon et la Chine ont décidé de promouvoir le commerce directement réalisé en yens et en yuans.
Japonais et Chinois encourageront désormais le développement d’un marché spécifique pour des sociétés impliquées dans ces échanges, sans passer par le dollar. Le Japon a également affirmé qu’il s’appliquera à acheter des obligations chinoises, permettant de favoriser l’investissement entre les deux pays. Ces décisions ont été prises lors de la rencontre des Premiers ministres japonais et chinois à Pékin la semaine dernière.

Révolution identitaire en Hongrie.
Kiosque Courtois du samedi 7/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit Le 1er janvier 2012, la nouvelle constitution hongroise est entrée en vigueur. Son préambule est une véritable profession de foi patriotique et identitaire. De nombreuses dispositions hérissent la nomenklatura mondialiste. Le nom officiel du pays n’est plus « République de Hongrie » mais « Hongrie ». La couronne de saint Etienne fait sa réapparition sur le drapeau national et la nouvelle constitution demande « Que Dieu bénisse la Hongrie ». L’impôt sur le revenu a été fixé constitutionnellement à un taux unique de 16 %. La constitution précise que le forint est la monnaie nationale, bloquant ainsi une éventuelle adhésion à l’euro. Elle précise aussi que le mariage ne peut avoir lieu qu’entre un homme et une femme et reconnaît à l’embryon le statut d’être humain. Péché capital pour les cosmopolites de Bruxelles, la Hongrie entend également garder la maîtrise de sa banque centrale. L’eurocratie menace en conséquence la Hongrie de sanctions et l’agence Fitch vient de nouveau de dégrader la note souveraine du pays. Quant aux médias de l’oligarchie, ils appellent de leurs vœux un renversement du gouvernement par la force, occultant l’immense soutien populaire (photo ci-dessous) dont jouit l’actuel Premier ministre Viktor Orban (photo ci-dessus).

Kiosque Courtois du samedi 7/1/2012 – L’actualité de la semaine en écrit

Immigration clandestine : la Russie n’est pas épargnée.
L’ensemble de l’Europe doit faire face au problème récurrent de l’immigration clandestine, véritable fléau de notre continent. La Russie, pour sa part, affronte avec détermination un afflux massif d’immigrés illégaux, originaires principalement des Républiques d’Asie centrale et même de Chine. La récente découverte, dans la capitale russe, de véritables « villes souterraines » habitées par ces migrants clandestins a fait le tour des écrans de télévision russes. Ils mettent en place une économie parallèle et constituent de véritables maffias auxquelles Medvedev livre une guerre sans merci avec des résultats appréciables.

Les islamistes du Nigéria tyrannisent les chrétiens du nord du pays.
Une guerre de religion se profile au Nigéria. Une cinquantaine de chrétiens ont été massacrés le soir de Noël par la secte musulmane Boko Haram qui a tissé des liens avec les islamistes d’Al‑Shabab en Somalie et d’Al‑Qaïda. L’année 2011, l’une des plus violentes, on a déjà enregistré plusieurs centaines de morts et des milliers de déplacés.

L’islam, principale source de persécutions des chrétiens en 2011.
Hormis la Corée du Nord, où les chrétiens sont les plus menacés, les pays où les persécutions ont été les plus nombreuses en 2011 sont tous musulmans. C’est ce que nous apprend le rapport de l’ONG protestante « Portes ouvertes » dans son index mondial de persécution. L’Afghanistan, l’Arabie Saoudite, la Somalie et l’Iran sont en tête de liste. Les zones de persécution correspondent aussi à celles des « Printemps arabes » et des conflits au Moyen Orient où sont impliqués les Etats‑Unis et l’OTAN.

Dans le monde, les populations pauvres sont majoritairement musulmanes.
C’est le constat dressé par l’American Enterprise Institute dans une note parue le 7 décembre dernier. L’Institut rappelle que 20 % de la population mondiale est musulmane, soit 1,2 milliard d’habitants sur les six milliards que compte notre planète. Il constate qu’une toute petite partie (environ 3 %) des populations des régions les plus développées est musulmane, et qu’à l’inverse, plus d’un quart des populations habitant les régions les moins développées du globe est de confession mahométane. Il semble donc qu’il y ait corrélation entre pauvreté d’une part et islam de l’autre. Prudemment, l’Institut n’en tire aucune conclusion sur le rôle de l’islam dans le sous‑développement.

600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc.
Amis auditeurs, nous vous rappelons qu’aujourd’hui, 7 janvier, à 11 h, le Front national rendra hommage, dans la liesse populaire et la ferveur patriotique, à l’héroïque patronne de la France. Rendez‑vous à 11 h, place des Pyramides, dans le 1er arrondissement. D’autre part, l’association Avec Jeanne organise une messe en la cathédrale d’Orléans, aujourd’hui samedi, également à 11 h. Enfin, l’association Paris Fierté organise, dimanche, sa traditionnelle procession aux flambeaux qui sera placée cette année sous le double patronage de sainte Geneviève, patronne de Paris, et de sainte Jeanne d’Arc. Rendez‑vous, dimanche donc, sur le parvis de Notre Dame, à 16 h.

https://fr.novopress.info/105835/8eme-marche-sainte-genevieve-pas-davenir-sans-souvenir-paris-8-janvier/