Folie moderne : en Grande-Bretagne, Facebook impliqué dans un tiers des divorces

04/01/12 – 15h30
LONDRES (NOVOpress)
– Facebook ne sert pas qu’à flatter l’égocentrisme et l’exhibitionnisme ambiant et à permettre le fichage global de la population, il joue également le rôle d’un très efficace briseur de couples.

Ainis, en Grande-Bretagne, le réseau social est cité comme élément à charge dans pas moins d’un tiers des procédures de divorce.

« Facebook est même devenu comme une tierce personne dans les affaires« , déclare notamment Emma Patel, directrice d’un cabinet d’avocats spécialisé en droit de la famille.

Indiscrétions, flirts, propos ambigus, messages inopportuns… Facebook et sa « toile » se révèlent être l’environnement idéal pour favoriser le doute, la jalousie, la défiance et finalement la rupture.

Chaque message posté sur un « mur » Facebook est désormais susceptible de servir pour une procédure judiciaire de séparation.

Crédit photo : Thos003/Flickr sous licence Creative Common

Laisser un commentaire