La Cour européenne de justice contre les peuples européens

29/12/2011 – 22h30
PARIS (NOVOpress) –
La Cour européenne de justice vient une nouvelle fois de poignarder dans le dos les peuples européens en ordonnant que les demandeurs d’asile ne soient pas transférés vers un Etat de l’Union Européenne où “il risque d’être soumis à des traitements inhumains ou dégradants”. Se référant à la Charte européenne des droits fondamentaux et à l’inverse du règlement Dublin II obligeant les demandeurs d’asile à déposer leur dossier dans le premier pays européen qu’ils traversent, la Cour européenne de justice a donné raison à six réfugiés venant d’Afghanistan, d’Iran et d’Algérie qui étaient entrés dans l’UE en passant par la Grèce, pour ensuite déposer une demande d’asile au Royaume-Uni et en Irlande.

En 2010, 90% des immigrés illégaux sont entrés dans l’UE en passant par la Grèce et la Cour a estimé que “les autorités grecques ne sont pas en mesure de gérer ce flux de réfugiés”. Dorénavant, c’est  l’Etat où le réfugié se trouve au moment de son interpellation qui devra examiner sa demande.Les autorités grecques risquent de prendre cette décision comme une autorisation implicite pour ne plus retenir les centaines de milliers de clandestins présents sur son sol et laisser passer les vagues migratoires qui se pressent à ses frontières….