Abdallah Zekri désinforme sur la réalité des profanations anti-religieuses en France

Abdallah Zekri désinforme sur la réalité des profanations anti-religieuses en France

29/12/2011 – 12h00
CARCASSONE (NOVOpress) –
Suite à la détérioration, lundi, d’une trentaine de tombes d’anciens combattants musulmans au cimetière de Carcassonne (Aude), Abdallah Zekri, président de l’Observatoire des actes islamophobes, a mis l’accent sur l’explosion des « actes d’islamophobie » dans les cimetières français. Cette déclaration, consistant une nouvelle fois à poser les musulmans comme les premières victimes des profanations de cimetières en France, cache une autre réalité.

Selon le groupe d’études sur la politique de prévention et de lutte contre les profanations des lieux de culte et des cimetières, ce sont les chrétiens qui sont particulièrement visés : + 33 % de profanations par rapport à 2009. En 2011, 434 actes de dégradation ont été enregistrés sur des sites chrétiens, 41 sur des sites musulmans et 34 sur les sites juifs. Plutôt qu’une réalité « islamophobe », il faudrait parler d’une actualité christianophobe dans l’Hexagone, mais c’est moins médiatique.