Décès du policier Eric Lalès après la fusillade de Vitrolles

Décès du policier Eric Lalès après la fusillade de Vitrolles

08/12/2011 – 15h00
MARSEILLE (NOVOpress) –
Le policier Eric Lalès, abattu à la kalachnikov (photo) fin novembre lors d’une fusillade avec des malfaiteurs qu’il tentait d’arrêter, est décédé ce matin, sur son lit d’hôpital. Il était entre la vie et la mort depuis la fusillade du 28 Novembre. Cet événement avait suscité colère et émotion dans les rangs de la police.

C’est Nicolas Sarkozy lui même qui l’a annoncé, alors que ce dernier était en visite à Marseille. Le président de la république aurait passé les derniers instants de vie en compagnie du policier assassiné.

Ce décès, qui intervient après l’assassinat d’un bijoutier à Cannes fin Novembre, abattu également de sang froid par des criminels, pourrait relancer le débat sur l’armement des policiers, qui semblent de moins en moins aguerris et équipés pour faire face à la délinquance organisée qui désormais, utilise des armes de guerre et n’a pas peur de s’en servir pour tuer.

Cette montée de l’insécurité et de la criminalité pourrait également rouvrir un débat aujourd’hui étouffé, celui du droit à l’auto-défense, ou tout simplement le droit pour les citoyens de s’armer librement, droit qui est inscrit notamment dans le 2ème amendement de la constitution américaine.

Crédit photo : Lukin, domaine public.