Frédéric Nihous : "Les flux migratoires doivent être inversés"

Frédéric Nihous : “Les flux migratoires doivent être inversés”

06/12/2011 – 08h00
BORDEAUX (Infos Bordeaux) –
Candidat pour la deuxième fois consécutive à l’élection présidentielle, Frédéric Nihous a accepté de répondre aux questions d’Infos Bordeaux. Le représentant de CPNT (Chasse, Pêche, Nature, et Traditions), nous donne son point de vue sur le positionnement politique de son parti, son analyse de l’immigration en France, ainsi que ces chances de succès en avril prochain. Entretien sans langue de bois. Extraits.

[question]Si CPNT défend une certaine idée de la tradition et de l’identité, pourquoi ne vous entend-on pas sur la question de l’immigration massive ?[/question]
Parce qu’on ne me pose jamais la question !

[question]Eh bien je vous la pose ![/question]
Alors je vous réponds. L’immigration – dont je fais partie en tant que descendant d’immigrés polonais, tchèques, belges et hollandais – s’est considérablement modifiée et amplifiée depuis le début des années 1980 et est venue modifier tant la structuration du pays que les domaines politique, culturel, économique et social. Aussi, au regard de la situation, notamment avec la crise actuelle, les flux migratoires doivent être repensés et inversés. Il y a une immigration légale, liée surtout à l’économie. Dans certains secteurs, les besoins sont réels. Dans d’autres, absolument pas. Cette immigration économique doit être maîtrisée et réduite d’autant que nous sommes en situation de crise, et conditionnée à un contrat préétabli par un employeur. Pour ce qui est de l’immigration illégale, celle-ci, par définition, doit être supprimée : il faut procéder au renvoi de tous les immigrés clandestins en situation illégale ; c’est la simple application du droit et de la loi.

Frederic Nihous

Frederic Nihous

Et pour éviter ces dérives, préjudiciables à tous y compris aux immigrés réguliers, il faut arrêter de faire de notre pays un véritable eldorado pour les clandestins. Je pense en premier lieu à l’Aide médicale d’Etat (AME), grâce à laquelle les soins médicaux des immigrés clandestins sont pris en charge à 100 % ainsi que le forfait hospitalier ! C’est une véritable incitation à l’immigration clandestine et une injustice sociale à l’égard des Français (et des étrangers en situation régulière) dont les remboursements de soins ne cessent de baisser et qui doivent, quand ils le peuvent, payer une mutuelle pour être remboursés correctement, ce que ne peut d’ailleurs pas faire un Français sur quatre ! Je précise que l’Aide médicale d’Etat nous coûte chaque année dans les 600 millions d’euros ! Puisqu’on cherche des économies, en voici une à réaliser immédiatement.

En parallèle, la France doit agir auprès des pays d’émigration en revoyant sa politique d’Aide publique au développement (APD). Nous allons débloquer l’an prochain – cela figure la loi de finances pour 2012 – 10 milliards d’euros au titre de l’APD, dont 60 %, soit 6 milliards d’euros, à des pays d’Afrique sub-saharienne. Et cela sans aucun engagement des pays bénéficiaires à œuvrer concrètement pour le développement local pour toute leur population, et donc à faire cesser l’émigration de leurs ressortissants vers l’Europe !
L’Aide publique au développement doit être revue pour que les ressortissants des pays bénéficiaires n’aient plus de motifs d’émigration parce qu’ils auront chez eux les moyens de vivre dignement. La France doit mener une vraie politique de coopération sur la base d’accords bilatéraux avec chaque pays concerné. Alors oui à des aides, mais sous condition d’engagements des pays bénéficiaires à mettre en œuvre une vraie politique locale de développement, qui fera cesser l’émigration et fera rappeler au pays leurs ressortissants pour participer à celle-ci ! Les circuits de financement doivent également être revus, afin de privilégier l’aide directe aux populations et à leurs projets concrets. Nous éviterons ainsi ce que j’appellerai pudiquement les « déperditions par le haut »…

[box]Pour retrouver l’entretien dans son intégralité[/box]

[box class=”info”]Crédit photos : DR[/box]