[Football] OM/PSG : controverses sur les mesures sécuritaires

[Football] OM/PSG : controverses sur les mesures sécuritaires

26/11/2011 – 20h30
PARIS (NOVOpress) —
 Demain, comme deux fois par an en moyenne, l’OM et le PSG joueront une partie de leur honneur. Comme tous les ans, les caméras seront braquées sur l’enceinte du stade Vélodrome, la presse devrait s’exciter toute seule et plusieurs centaines d’hommes seront mobilisés pour assurer la sécurité des 60 000 spectateurs.

Néanmoins, le ministère de l’Intérieur a également pris, ce lundi, un arrêté interdisant « le déplacement individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club du Paris Saint-Germain ou se comportant comme tel ou ayant appartenu à une association de supporters dissoute du Paris Saint-Germain, […] entre les communes de la région d’Île-de-France et la commune de Marseille. » Toute personne ne respectant pas cet arrêté dimanche est passible de six mois d’emprisonnement et 30 000 € d’amende.

Cette décision pose pourtant un double problème en matière de liberté. D’une part, comment identifier qu’un Francilien se rendant à Marseille a pour but d’aller supporter le Onze de la Capitale ? Il semblerait que le contrôle au faciès soit admis. Pour peu que vous soyez un mâle entre 15 et 35 ans avec des cheveux un peu courts, préparez vos papiers.
D’autre part, les supporters parisiens ont interdiction de se rendre à Marseille étant donné que la tribune visiteur a été fermée pour l’occasion. Étant donné le contexte (match de gala, gestion d’une partie de la billetterie par les associations de supporters marseillais, vente uniquement via l’OM…), il est peu probable que l’on assiste à un déferlement de fans parisiens.

Enfin, les supporters marseillais du Virage Sud, la tribune la plus chaude du Vélodrome, appellent à faire grève pour dénoncer le climat actuel qui pèse sur le “supportérisme” français.

Vive le foot qu’ils disaient !
Crédit photo : Medhi Drouillon via Flickr (cc)