7000 détenus sans droits dans les geôles de la « nouvelle Libye »

24/11/11 – 12h15
TRIPOLI (NOVOpress)
— Après les exécutions sommaires, l’interdiction du divorce et le retour de la polygamie via la Chiara, voici les détentions arbitraires massives. Décidément, le visage de la « nouvelle Libye », fondée à coup de missiles français par messieurs Nicolas Sarkzozy et Bernard-Henri Lévy, est loin d’être aussi « démocratique » qu’on a bien voulu nous faire croire en nous jouant l’air bien connu du « méchant dictateur combattu par les forces de la liberté ».

En effet, selon un rapport du secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon, les nouvelles autorités libyennes détiennent plus de 7 000 personnes privées de toute protection juridique. La majorité de ces prisonniers sans droits sont originaires de l’Afrique subsaharienne.

Le rapport précise que ces prisonniers « sont privés de toute garantie juridique en l’absence d’une police et d’une justice en état de fonctionner« , les groupes paramilitaires ne faisant aucune distinction entre les mercenaires pro-Kadhafi venus des pays voisins et le reste des Africains travaillant simplement en Libye. Il s’agirait donc purement et simplement d’arrestations arbitraires à connotation raciste.

Crédit photo : Dar, via Flirckr (cc)

Laisser un commentaire