Les opposants à la Marche pour la Vie entendus par la police

Les opposants illégaux à la Marche pour la Vie entendus par la police

17/11/2011 – 18h00
BORDEAUX (via Info Bordeaux) – Tous les ans, l’association Oui à la Vie organise une grande marche dans les rues de Bordeaux. L’année dernière, avec le soutien de nombreuses personnalités locales, celle-ci avait rassemblé de très nombreuses familles. Les organisateurs ont d’ailleurs annoncé que la prochaine édition se tiendrait le samedi 24 Mars 2012.

Comme tous les ans, des manifestants proches de l’extrême-gauche avait appelé à une contre-manifestation non déclarée. Il est vrai que ces groupuscules prennent depuis des années leurs aises avec les pratiques règlementaires en vigueur, et appellent très souvent à la violation de la loi.

Cette fois-ci, ils devront en répondre devant la justice. En effet, suite à la plainte déposée auprès du procureur de la République pour « entrave à la liberté de manifestation et organisation d’une manifestation n’ayant pas fait l’objet d’une déclaration préalable », de nombreux organisateurs de ce rassemblement illégal sont actuellement entendus par la police.

C’est aujourd’hui au tour du conseiller régional socialiste Naïma Charaï d’être convoqué par la police. Il lui est reproché d’avoir appelé publiquement à se rendre à ce regroupement illégal. Une fois de plus, le devoir d’exemplarité des élus est mis à mal, mais les français en ont l’habitude ! Cela ne semble pourtant pas la toucher: « il est des causes pour lesquelles la crainte d’un procès n’est rien ! »