Fraude sociale : Le nouvel échec de Nicolas Sarközy

Fraude sociale : Le nouvel échec de Nicolas Sarközy

15/11/2011 – 19h30
BORDEAUX (via Info Bordeaux) –
Le président de la République, Nicolas Sarkozy, était en déplacement aujourd’hui dans la capitale girondine, afin de parler de la fraude sociale. « Voler la Sécurité sociale, c’est trahir la confiance de tous les Français » a-t-il déclaré. Alors que celui-ci est au pouvoir depuis de nombreuses années, c’est seulement à 6 mois des élections présidentielles que le futur (?) candidat pointe du doigt les « profiteurs » du système.

L’offensive du chef de l’Etat débouche sur plusieurs annonces : les bénéficiaires du RSA devront travailler au moins sept heures par semaine pour pouvoir toucher leurs prestations. Cette mesure sera testée d’ici la fin de l’année dans dix départements. De plus, un Haut Conseil (un de plus !) au financement de la protection sociale va être créé. Cet organisme devra « travailler avant la fin de l’année » afin de proposer des solutions pour réduire le déficit de la Sécurité sociale.

Le président de la République confirme l’échec de sa politique en matière de fraude : «En 2010, trois milliards et demi d’euros de fraude fiscale, sociale et douanière ont été détectés, dont un demi-milliard d’euros au titre des organismes de Sécurité sociale. C’est 20% de plus qu’en 2009 ».

Le responsable du Front national, Jacques Colombier, a quant à lui, réagi par communiqué de presse : «Nicolas Sarközy s’est bien gardé d’évoquer une des causes majeures de la fraude sociale que constitue l’immigration continue dans notre pays ».

Selon l’expert et spécialiste des migrations, Jean-Paul Gourévitch, le coût de l’immigration en France est d’environ 26 milliards d’euros par an. De possibles économies en perspective !