Insécurité dans le RER E : forces de l’ordre en masse… pour escorter le préfet

Insécurité dans le RER E : forces de l’ordre en masse… pour escorter le préfet

08/11/2011 – 10h00
PONTAULT-COMBAULT (NOVOpress) –
Impressionnante démonstration de force sur la ligne du RER E vendredi soir. Une cinquantaine de policiers, gendarmes et représentants de la sûreté ferroviaire, ont débarqué dans les rames à hauteur de Pontault-Combault (Seine-et-Marne). L’Etat a-t-il enfin décidé de mettre les moyens pour lutter au quotidien contre la délinquance ?

Pour notre confrère Le Parisien, il s’agissait plutôt d’escorter Pierre Monzani, le préfet de Seine-et-Marne, désireux de mieux connaître le vrai visage de l’insécurité qui frappe les Franciliens lors de leurs trajets, « d’où l’important déploiement de force », précise Louis Moulin, le journaliste. De tels effectifs ne seraient pas superflus en temps normal sur le RER E. En avril dernier, une bande multiethnique avait lynché un « jeune homme » à la gare de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Une triste réalité qui touche toutes les lignes où, passées 22 heures, « la précaution est de s’installer dans le wagon de tête, pour être le plus près possible du conducteur en cas d’agression », relate Gaëlle Borgia sur le site internet du Master professionnel « Formation aux pratiques du journalisme européen » à l’université Sorbonne Nouvelle Paris III.

Photo : Crédit photo : Par Jori Avlis via Flickr, licence CC.