La ville d'Angers saturée de demandeurs d'asile africains

La ville d’Angers saturée de demandeurs d’asile africains

29/10/11 – 18h45
ANGERS (NOVOpress)
– Il n’y a pas que dans les grandes métropoles que les conséquences des flux migratoires incontrôlés de plus en plus importants se font sentir.

Ainsi, la cité angevine de 150 000 habitants (Maine-et-Loire) doit faire face depuis plus de deux ans à un afflux constant et croissant d’immigrés en provenance essentiellement de l’Afrique noire.

Confronté à cet afflux, la ville d’Angers est saturée, les services d’accueil sont dépassés et les centres d’hébergement pleins à craquer ce qui ne manque pas de provoquer des tensions et une multiplication des incidents. Les premières et principales victimes de cette dégradation de la situation sont les défavorisés autochtones, sdf et autres routards, qui se voient parfois malmenés par les nouveaux arrivants en quête de place dans les structures d’accueil.

«Aujourd’hui, le seuil physique de saturation a été atteint», a notamment déclaré Christophe Béchu, sénateur UMP et président du conseil général.

L’un des raisons de cet afflux massif d’immigrés serait la « bonne réputation » dont bénéficieraient les services d’accueil de la ville auprès des réseau d’immigration, un site internet Somalien, par exemple, conseillant explicitement aux candidats à l’immigration de se rendre dans la capitale angevine.

Crédit photo : Farfahinne. Licence CC.