Kiosque Courtois du samedi - Logo – L’actualité de la semaine en écrit

Kiosque Courtois du samedi 29/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit

[box class=info]Le samedi, une sélection des principaux sujets de la semaine des biens connus Bulletins de Réinformation de Radio Courtoisie. Ce Kiosque est présenté cette semaine par Jean-Yves Le Gallou et Anne Dufresne.

Novopress a publié dès samedi matin, en différé, l’audio de ce Kiosque Courtois dans la fenêtre “Radio Courtoisie : le bulletin de réinfo” de sa colonne de droite. Pour ceux qui préfèrent lire qu’écouter, en voici le contenu sous forme de texte enrichi d’images.[/box]

FRANCE

* Le « sommet de la dernière chance » de la Zone Euro va encore aggraver la dépendance de l’Europe

Pour la troisième fois en moins d’un an, « un sommet de la dernière chance » s’est réuni mercredi 26 octobre à Bruxelles. Pour tenter de sauver la Grèce et, avec elle, la zone euro.

Kiosque Courtois du samedi 29/10/2011 – L’actualité de la semaine en écritNicolas Sarkozy a du plier devant Madame Merkel. Les Allemands ont refusé d’engager l’Europe sur la voie de la création monétaire. Les banques ont été appelées à renoncer à la moitié des sommes que l’État grec doit leur rembourser.

Par ailleurs la zone euro devrait recevoir l’aide du FMI, des Russes, des Norvégiens et des Chinois.

Une aide qui ne sera surement pas désintéressée. Dépendre financièrement des Chinois interdira de se protéger de leurs pratiques commerciales déloyales. Or celles-ci sont l’une des causes du déficit structurel de l’Europe.

Ce plan a été provisoirement bien accueilli par les sacro-saints marchés. Mais il pose autant de problèmes qu’il n’en résout.

* Ségolène Royal vise le perchoir

Vous ne me voulez pas présidente de la République ? Alors vous m’aurez présidente de l’Assemblée nationale. C’est ce que Ségolène Royal envisage après sa déroute aux primaires socialistes. Elle a assuré que François Hollande et Martine Aubry lui ont « ouvert cette perspective ». Mais « je n’ai rien demandé » a-t-elle ajouté.

* Mort de Yann Fouéré, patriote breton et éveilleur de peuples

Disparu à l’âge de 101 ans, Yann Fouéré (photo) a été pendant des décennies un des principaux acteurs du mouvement breton, s’engageant pour une Bretagne autonome dans une Europe fédérale.

Les obsèques de l’auteur de « L’Europe aux cents drapeaux », ont eu lieu mardi 25 octobre à Guingamp.

Au milieu d’une forêt de drapeaux bretons Gwen Ha Du.

* Babu avait bu

Babu, c’est cet Indien mort électrocuté dans le métro parisien le 4 octobre dernier. Les médias, Le Parisien en tête, avait fait de ce clandestin un héros ordinaire. Il aurait été poussé sur les rails par un Egyptien, alors qu’il protégeait une jeune femme. Un conte moderne de l’immigration heureuse en quelque sorte.

Seulement cette jeune femme n’a en fait jamais existé. Les caméras de surveillance de la RATP ont prouvé que la victime était en fait l’agresseur. Un agresseur qui, selon l’expertise toxicologique requise par le parquet, était ivre.

Toute honte bue et même babue, il faut avouer que même les réinformateurs se sont laissé prendre par cette belle histoire. Nous ne sommes jamais assez méfiants.

* Les catholiques se rebiffent contre la cathophobie

Le théâtre de la Ville joue en ce moment une pièce intitulée « Sur le concept du visage du fils de Dieu ». Le clou de ce spectacle subventionné est un jet d’excréments sur le visage du Christ.

Un geste ignoble profondément choquant pour les catholiques. Il y a donc chaque soir place du Chatelet des manifestations, des protestations mais aussi des prières. Sur place, les slogans (« Discriminations, on en a plus qu’assez ! », « Christ caillassé, chrétiens insultés ! ») alternent avec les chants religieux et les dizaines de « Je vous salue Marie ». De nombreuses vidéos sont disponibles sur le portail internet « Nouvelles de France ».

Kiosque Courtois du samedi 29/10/2011 – L’actualité de la semaine en écrit Comment réagit le gouvernement ? Par une présence policière massive (photo), des interpellations nombreuses, des gardes à vue longues et des poursuites judiciaires contre les manifestants, souvent très jeunes.

Que se passerait-il si l’islam et le judaïsme étaient ainsi mis en cause ? Bonne question ! Imaginons un seul instant un spectacle de jet de sang de cochon sur Mahomet ou le Coran. Ou des jets d’excréments sur la Torah ou encore des jets d’urine sur un chandelier à 7 branches. Nul ne verrait là une création artistique. Et la police interviendrait mais cette fois contre les producteurs du spectacle.

C’est deux poids, deux mesures ? C’est en tout cas le sentiment de nombreuses associations catholiques qui appellent à une manifestation de protestation contre la christianophobie : aujourd’hui samedi 29 octobre à Paris, à 18 h, place des Pyramides.

* La phrase de la semaine
Est de Xavier Lemoine

Dans un entretien à France-Soir étrangement passé inaperçu, l’anticonformiste maire de Montfermeil déclare: “Sur le 1,5 million d’habitants recensés [en Seine-Saint-Denis], 500.000 sont titulaires d’une carte de séjour et 500.000 sont Français en vertu du droit du sol ou des naturalisations”.

Et Xavier Lemoine de nous rapporter, comme un corollaire démographique, les propos d’un imam de Montfermeil venu le voir : “Monsieur le maire, en 2014 vous serez peut-être encore réélu, mais en 2020 ce sera nous. C’est mathématique, car nous serons majoritaires”, fin de la citation.

Ah les mathématiques ! On comprend, finalement, que cet entretien ait été aussi peu médiatisé…

* Le chiffre de la semaine, c’est 300

La préfecture de Paris publie ces chiffres accablants : depuis le début de l’année, chaque mois, pas moins de 300 policiers ont été blessés dans l’exercice de leur fonction. Un chiffre en constante augmentation.

La préfecture de Paris donne des exemples de véritables guérillas, surtout concentrés en Seine-Saint-Denis.

* Après la gauche caviar, la gauche milliardaire

La maison où ont habité Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn à Washington pendant trois ans et demi est à vendre. Cette maison de 263 m2, avec piscine, est affichée par le site de vente à 5,2 millions de dollars, soit 30% de plus que les 4 millions payés en octobre 2007 par Anne Sinclair. Comme dit le dicton : « On voudrait bien être de gauche mais on n’a pas les moyens. »

Annulation de la construction de la Grande Mosquée de Marseille* Annulation de la construction d’une mosquée à Marseille

Le tribunal administratif de Marseille a annoncé mercredi 23 octobre l’annulation du permis de construire de la grande mosquée de Marseille. Ce projet (photo) avait reçu un avis négatif de la part des habitants et commerçants. Pour eux, cette construction est superflue et nuisible à la vie du quartier.

 

MONDE

* La très populiste UDC reste de loin le premier parti Suisse

« Vaut-il mieux “perdre” en arrivant en tête, ou “gagner” en étant bon dernier ? »La presse dominante a unanimement titré sur le recul du parti populiste UDC aux élections fédérales de dimanche dernier (23 octobre). Comme Oskar Freyssinger l’a déclaré avec humour à l’hebdomadaire Minute: « Que vaut-il mieux : perdre en étant les premiers ou gagner en étant les derniers ? ». Une victoire donc mais présentée comme une défaite !

En effet, l’UDC visait les 30% de suffrages au Conseil national. Elle n’en a obtenu que 26% ! Ce qui lui donne 7 points de plus que le parti socialiste et plus de 10 points d’avance sur les Libéraux et les Démocrates chrétiens.

D’autant que l’ensemble des partis populistes mobilisent plus du tiers des électeurs suisses :
-26% pour l’UDC ;
-5% pour le parti bourgeois démocratique, une scission de l’UDC ;
-sans oublier la percée du mouvement des citoyens de Genève et le succès de la Ligue du Tessin.

Quant à Oskar Freyssinger, l’homme du référendum sur les minarets, il progresse fortement dans son canton du Valais. Et s’apprête à devenir vice-président de l’UDC.

* En Hongrie, le Premier ministre Orban poursuit sa politique de rupture avec le politiquement correct

Au printemps dernier, le gouvernement Orban faisait adopter une nouvelle constitution par le parlement hongrois : réaffirmation de l’identité hongroise, nouveau drapeau avec retour de la couronne de Saint Etienne, limitation du pouvoir des médias, etc.

Mais Viktor Orban et son parti, le Fidesz, n’entendent pas en rester là. Aiguillonnés par la popularité très importante du Jobbik, le parti de la droite nationale, ils mènent de front le combat économique, financier et culturel.

Sur le plan économique, le Premier ministre a indiqué récemment vouloir mettre fin « à l’ère des banquiers qui a ruiné la Hongrie et l’Europe ». En pratique, une  loi permet désormais aux Hongrois ayant souscrit des crédits en devises étrangères d’effectuer leurs remboursements en forints, la monnaie nationale. Ce sont les établissements de crédit qui devront éponger la différence. Une taxe exceptionnelle a également été imposée aux banques et aux multinationales étrangères.

La droite hongroise mène aussi un combat culturel. Dès son arrivée au pouvoir, le Fidesz a démis le directeur de l’opéra, chantre de l’internationalisme, pour le remplacer par un fervent défenseur de l’identité hongroise. Aujourd’hui, le Nouveau théâtre de Budapest voit l’arrivée à sa tête de figures nationales. Leur programme : “Reconquérir” le terrain théâtral en faveur des “Hongrois qui souffrent sous le joug social libéral” et “déclarer la guerre au business libéral du divertissement”.

* Suite des révolutions arabes : les Tunisiens votent pour les islamistes

Interdit depuis vingt ans, le parti islamiste, Ennahda a gagné les élections de dimanche 23 octobre. Il est en position de force dans l’Assemblée constituante, qui doit jeter les bases de la deuxième République tunisienne. Les islamistes obtiennent 90 sièges sur 217 et devancent très largement les formations sociale-démocrates. Le parti islamiste gouvernera avec des formations modérées prêtes à s’allier avec lui. Pour le moment, les islamistes cherchent à rassurer en se présentant comme une version, juste un peu durcie, de l’AKP turque.

* L’expression de la semaine, c’est « pollution linguistique »
Et elle est justement de Rached Ghannouchi, le chef du parti islamiste Ennahda.

Je cite : « Nous sommes arabes et notre langue est la langue arabe. Or on est devenu franco‑arabe, c’est de la pollution linguistique. » Et Ghannouchi de conclure : « Celui qui n’est pas fier de sa langue ne peut pas être fier de sa patrie. » Fin de la citation. Pollution linguistique contre fierté patriotique : une bataille mise en lumière par un élu tunisien et que certains élus français seraient bien inspirés de reprendre à leur compte…

* La législation de la Libye sera fondée sur la charia

Moustafa Abdel Jalil, entre David Cameron et Nicolas Sarkozy le 15 septembre 2011

Moustafa Abdel Jalil, entre David Cameron et Nicolas Sarkozy le 15 septembre 2011

Moustafa Abdel Jalil suit les directives d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Le président du Conseil national de transition libyen, a annoncé, je cite : « En tant qu’Etat islamique, nous avons adopté la charia en tant que source principale de la législation […]. De ce fait, toute loi qui violera la charia sera légalement nulle ».

Rappelons que la charia autorise la polygamie et interdit le divorce.

L’Africaniste Bernard Lugan ironise, lui, sur l’occident qui a mis au pouvoir en Libye des « polygames modérés ».

* Le groupe russe Lukoil lance des forages en Irak

Le plus grand groupe pétrolier privé russe Lukoil a entamé un forage de prospection sur le gisement pétrolier irakien West Qurna‑2. Même en matière pétrolifère, rien ne se passe comme prévu en Irak pour les Américains…

* Réélection de Cristina Kirchner

La présidente argentine a été réélue pour quatre ans dimanche 23 octobre dès le premier tour de la présidentielle. Elle s’est déclarée “impressionnée” et “reconnaissante” de ce véritable raz-de-marée électoral.

Les classes populaires, électorat traditionnel du péronisme, étaient acquises à l’actuelle présidente. Elles ont été rejointes par une bonne partie des classes moyennes, voire des cadres supérieurs, qui misaient sur la stabilité économique.