Dublin : Terrible Beauty à la française

Dublin : “Terrible Beauty” à la française

24/10/2011 – 12h00
DUBLIN (NOVOpress Breizh) – Une exposition d’art contemporain a lieu à Dublin. Il n’est pas dit qu’elle fasse oublier la crise économique. Parmi les exposants figure une dizaine d’artistes parrainés par l’Ambassade de France.

La capitale de la République d’Irlande accueille en ce moment, jusqu’au 31 octobre, une grande exposition d’art contemporain, Dublin Contemporary, sur le thème « Terrible Beauty — Art, Crisis, Change & The Office of Non-Compliance ». Ce titre évoque le dernier vers d’Easter 1916, le célèbre poème de William Butler Yeats en hommage aux victimes de la révolution irlandaise : « A terrible beauty is born ».

Il n’est pas certain que Yeats, pas plus que Pearse ou Connolly, aurait été enthousiasmé par l’exposition. On peut y voir un nuage de barbelés, un cercueil géant vert, une « maison malade » aux murs tapissés de notices de médicaments, un calamar géant en céramique, etc.

L’exposition a reçu le soutien du service culturel de l’Ambassade de France, désireux de montrer en Irlande un échantillon de l’art contemporain français : Jeanne Susplugas, Mounir Fatmi, Thomas Hirschhorn, Braco Dimitrievij, Wang Du, Kader Attia, Mathias Schweizer, Jota Castro, Alan Declercq, Claire Fontaine (pseudonyme collectif de Fulvia Carnevale et James Thornhill) …